Législatives : un duel Tavini / Tapura dans les 3 circonscriptions

élections polynésie française
Le 18 juin prochain, la Polynésie élira ses trois députés... ©Polynésie la 1ère
Sur les 27 candidats en lice, 6 sont en route pour le second tour. Dans les trois circonscriptions, c’est un duel entre le Tapura huiraatira et le Tavini huiraatira. Le parti orange est écarté du second tour alors que les indépendantistes gagnent du terrain...

Le premier tour des élections législatives, c’était samedi 4 juin. Dans la 1ère circonscription, Nicole Bouteau, du Tapura, fait face à Tematai Le Gayic, du Tavini. Dans la 2ème circonscription, Tepuaraurii Teriitahi, du parti rouge devance Steve Chailloux, du parti indépendantiste. Et dans la 3ème circonscription le député sortant Moetai Brotherson arrive en tête, au côté de l’autonomiste Tuterai Tumahai. 

Les gros partis politiques toujours en tête

À l'affiche donc, le même duel autonomiste / indépendantiste dans les trois circonscriptions... 3 candidats du Tapura contre 3 du Tavini au second tour.

Le parti indépendantiste a obtenu 23 500 voix samedi, soit près de 6 000 de plus qu’en 2017. Des résultats historiques mais pas si surprenants... Le parti connaît son électorat et a fait le choix de candidats plus jeunes autour d’un poids lourd de la politique locale, aux idéaux bien ancrés. 

Des électeurs désorientés ? 

Le Tavini devance le Amuitahiraa de Gaston Flosse (ex Tahoeraa huiraatira). Aurait-il récupéré ses voix ? Le remaniement du parti orange et ses thèmes de campagne ont peut-être brouillé ses électeurs, notamment sur la "souveraineté" de la Polynésie… 

Face aux indépendantistes désormais, le Tapura majoritaire.

"En face, c’est la division. La division des voix des autonomistes, et de ceux qui étaient autonomistes et sont devenus souverainistes, et ceux aussi qui sont partis du tapura huiraatira...” souligne Jean Christophe Bouissou, vice-président du Pays. 

   Quid du report des voix et des abstentionnistes ?

Exclu du second tour : Nicole Sanquer et son nouveau parti, A Here ia Porinetia. Mais elle n’a pas à rougir de son score. Avec plus de 11 500 voix, l’objectif (10 000 voix) est atteint. Le parti prépare déjà les Territoriales de 2023 et hésite encore pour le second tour.

C’est vrai que pour le second tour on a deux candidats avec des idéologies complètement différentes (...). Il faut s’attendre à un vote sanction”, expose Nicole Sanquer. 

Tout sauf le Tapura ? C'est la grande question. Vers quel parti vont se tourner les "perdants" ?

Autre grande question, celle de l’abstention. 58% au premier tour ! Qui récupèrera ces voix ? Les législatives confirment la tendance abstentionniste observée lors de la présidentielle en avril dernier (69 %) : la population se désintéresse de la politique. Quid du second tour ? Réponses, le 18 juin prochain.

©polynesie