Les premiers pompiers polynésiens arrivent en renfort dans l'Hexagone

pompiers polynésie française
Gaston Tunoa pompiers
Gaston Tunoa et le contingent de pompiers polynésiens à leur arrivée à l'aéroport de Roissy, à Paris, accueillis par leurs confrères de l'Hexagone. ©Ministère de l'Intérieur
Les premiers pompiers polynésiens sont arrivés ce dimanche 14 août, à Paris. Ils ont été accueillis par leurs confrères de l'Hexagone. Ils devraient rejoindre dès demain les équipes déployées en Gironde, où la pluie vient d'offrir un répit sur le front des incendies.

Les 14 premiers pompiers polynésiens, menés par le lieutenant Gaston Tunoa, président de la fédération polynésienne des sapeurs-pompiers, sont arrivés ce dimanche 14 août, à l'aéroport de Roissy, à Paris. Ils ont été accueillis par leurs confrères de l'Hexagone.

Lors de leur transit à Los Angeles, le commandant de bord les a salués dans un message radio particulièrement applaudi par les passagers : "Au nom de tout l'équipage ici présent, nous avons une pensée particulière pour nos sapeurs-pompiers qui partent en mission en soutien en métropole. Donc, bon courage les gars. On pense fort à vous. Merci beaucoup."

Arrivée des pompiers ©Hiro William

Les pompiers devraient rejoindre la Gironde dès demain, où ils sont attendus pour renforcer les équipes qui se battent sur le front de violents incendies qui frappent la région.

Ces dernières heures, le Préfet de la région a précisé que le feu appelé "Landiras-2"  qui ravageait le Sud du département depuis 5 jours, était "dorénavant fixé, mais pas éteint". La pluie tombée durant la nuit et le faible vent ont été favorables. Au total, 7 400 hectares de forêt sont déjà partis en fumée.

6 autres pompiers polynésiens doivent arriver.

Les pompiers français ont également reçu des renforts venus d'autres pays européens, comme l'Allemagne ou la Pologne.

En France, les surfaces ravagées par les incendies sont trois fois plus importantes que la moyenne annuelle des dix dernières années, et l'année 2022 bat des records dans l'Union européenne depuis le début des relevés, en 2006.

En France comme dans le monde (Pakistan, Etats-Unis...), il s'agit d'une tendance globale accentuée par les dérèglements climatiques qui entraînent des phénomènes climatiques extrêmes, fréquents et amples.