Maiao bientôt dotée d'une centrale électrique

électricité polynésie française
La famille Atem fait don d'une parcelle de terre au Pays. ©Polynésie la 1ère
La famille Atem vient de céder officiellement une parcelle de terre de plus de 3 000 m² au Pays pour qu'une centrale électrique puisse y être érigée... "L'île interdite" ne dispose à ce jour d'aucun réseau électrique.

"L’île interdite" est privée d'électricité depuis des lustres. Les habitants comblent le manque grâce à des groupes électrogènes ou des panneaux solaires... Mais d'ici 2023, ce problème ne sera plus qu'un vieux souvenir puisqu'une centrale de production électrique hybride est sur le point d'être construite .

Samedi 2 avril, la famille Atem a officiellement fait don d'une parcelle de terre, d'un peu plus de 3 000 m².




L'acte de donation a été signé aux côtés du maire de Moorea-Maiao, Evans Haumani et du président du Pays, Edouard Fritch, un geste symbolique pour Maiao. 

Cela fait des années que nous cherchons à implanter une centrale électrique sur Maiao. Le principal obstacle était le foncier. Nous avons la chance aujourd'hui de bénéficier de ce don de la famille Atem.

Edouard Fritch, Président de la Polynésie française

Le foncier est en effet très complexe à Maiao. Pour rappel, l'accès à cette île de 9 km² est règlementé depuis 1936, après qu'un commerçant britannique se soit approprié près de 80 % des terres. Depuis, les quelques 300 habitants de Maiao sont restés isolés. Mais en 2017, ils ont fait part de leurs problèmes, parmi lesquels, le manque d'électricité.

Afin d'aider sa population, Félix Atem a donc décidé de céder un bout de terre au Pays. Un terrain situé en contrebas du village, permettant une desserte moins couteuse à la commune. 

Futur lieu de production électrique à Maiao. ©Polynésie la 1ère


" J'ai hérité ce terrain de ma mère. Lorsque j'ai appris que le Pays avait du mal à trouver une solution au niveau foncier, j'ai décidé avec mes enfants de proposer une petite parcelle pour qu'ils puissent installer la centrale électrique, pour le bien de la population de Maiao. Ma mère m'a toujours recommandé d'aider ma population" précise Félix Atem.