Meurtre à Moorea, où en est l'enquête ?

meurtre polynésie française
Le lieu du crime, interdit d'accès. ©Polynésie la 1ère
Jacques Temarii était un habitant comme les autres. Pourtant, sa vie s'est arrêtée dans la nuit du 13 février 2022. Il a été retrouvé le lendemain matin, poignardé de sept coups de couteau. Dans le quartier de Maharepa, à Moorea, c'est le choc. Jamais les habitants n'auraient pensé qu'un tel drame se produirait près de chez eux.

Jacques Temarii, âgé d'une quarantaine d'années, a été retrouvé mort dans son jardin, lundi 14 février, à Maharepa. Il présentait sept blessures à l'arme blanche.

Trois jours après l'ouverture d'une enquête pour homicide volontaire, tout le monde s’interroge encore sur ce qui a pu se passer dans la nuit de dimanche à lundi.

La tranquillité de Maharepa s'est donc retrouvée bouleversée par ce meurtre. Un ruban jaune interdit l'accès à la scène du crime, qui n'est autre que la cours de la victime. La maison se trouve près d’un centre commercial et d’un supermarché, que Jacques fréquentait quotidiennement.

Témoignages

« Jacky, c’était un homme très connu de chez nous, très gentil, serviable. C’est un homme sans histoire. Et ce qui est arrivé ce weekend ça nous a tous choqués » décrit l'un des habitants. 

Un homme sans histoire, qui travaillait en cuisine comme plongeur, dans un hôtel de Moorea. Ce fait-divers suscite la consternation et l’incompréhension.

« Cette affaire, c’est vraiment inimaginable sur cette île. Y a eu d’autres choses avant, à Maharepa. Des jeunes qui se sont peut-être rencontrés et puis y a eu un drame. Et cette fois-ci encore un drame », suppose un autre habitant.

Pour l’heure, l’enquête suit son cours. Elle a été confiée à la section de recherches de la gendarmerie. 

Le reportage de Kaline Lienard, Inatio Raveino et Patrick Tsing Tsing :

©polynesie