Nucléaire : le Président Edoaurd Fritch souhaite rendre hommage à Bruno Barillot

nucléaire polynésie française
Nucléaire : Bruno Barillot, le retour.
Nucléaire : Bruno Barillot, le retour. ©Polynesie1ere
Dans un communiqué, la Présidence annonce que le Président Edouard Fritch souhaite honorer la mémoire de Bruno Barrillot et lui rendre hommage, en ce 15 août, date anniversaire de son retour en Polynésie française, il y a 6 ans. L'ancien délégué au suivi des conséquences des essais nucléaires était décédé en mars 2017.

A l’occasion de la date d’anniversaire du retour de Monsieur Bruno Barrillot en Polynésie française, le président Edouard Fritch tient à honorer sa mémoire, annonce la Présidence par voie de communiqué de presse.


"En effet, fin 2015, à l’occasion de la préparation de la visite du Président de la République François Hollande, prévue début 2016, Edouard Fritch reprend contact, par l’intermédiaire et avec le soutien de John Doom, avec Bruno Barrillot, qui accepte de coopérer à nouveau pour l’intérêt général des citoyens polynésiens.


Le 15 août 2016, Bruno Barrillot atterrit à Tahiti pour reprendre ses fonctions de délégué au suivi des conséquences des essais nucléaires, dès le lendemain, et ce jusqu’à son décès sept mois plus tard, le 26 mars 2017 à quelques jours de ses 77 ans.


Par leurs mouvements respectifs l'un vers l'autre pour mener une action commune en vue de la reconnaissance du fait nucléaire, Bruno Barrillot et Edouard Fritch ont donné l'exemple d'une volonté et d'une capacité à se surpasser et à dépasser des clivages. Les premiers résultats majeurs et fondateurs en sont le discours du Président de la République François Hollande à Papeete le 22 février 2016 et l'accord de l'Elysée signé le 17 mars 2017 qui marquent un tournant décisif par la reconnaissance symbolique de la responsabilité de l’Etat dans le fait nucléaire. Par son engagement sincère et honnête et son dévouement total à la cause, Bruno Barrillot est devenu un symbole reconnu par tous les Polynésiens du combat pour la vérité et la justice. 


Lors de sa disparition le 26 mars 2017, Edouard Fritch avait salué un homme de Paix et de Justice : « Expert indépendant et remarquable sur les questions de paix et de conflits et sur les armements notamment nucléaires, il s’était intéressé à la Polynésie française dès les années 1990 où lors de ses premiers séjours ici il séjournait chez les époux Danielsson.  En quelques mois Bruno Barrillot a su conseiller le gouvernement et les élus polynésiens de manière précise et déterminante, notamment pour argumenter encore une fois et jusqu’au succès la levée du risque négligeable de la loi Morin. Bruno Barrillot, jusqu’à ses dernières forces a été un combattant pour la vérité, la justice et la paix. Ce natif de Lyon où demeurent tous ses plus proches nous a fait l’honneur de choisir Tahiti pour y mourir. Selon ses dernières volontés il a été inhumé à Papeari auprès de son ami et frère de lutte John Doom ».*


A l’occasion de cette date anniversaire du retour de Bruno Barrillot en Polynésie, il y a six ans déjà, le Président souhaite honorer sa mémoire et lui rendre hommage."