Obligation vaccinale : les sanctions tombent

coronavirus polynésie française
L'amende passe de 175 000 à 80 000 cfp. ©Polynésie la 1ère
Depuis le 23 décembre 2021, l'obligation vaccinale est entrée en vigueur pour certaines professions. C'est le cas des employés en contact régulier avec les usagers. Dans ce cadre, l’Agence de régulation sanitaire et sociale (Arass), en charge de vérifier son application, a rappelé certains salariés à l'ordre.

Depuis le 23 décembre 2021 le vaccin est obligatoire pour certaines professions. Personnel de santé, enseignants, personnes travaillant avec des personnes fragiles ou en contact régulier avec des usagers... L’Agence de régulation sanitaire et sociale (ARASS), en charge de vérifier son application en Polynésie française, a rappelé plusieurs salariés à l'ordre.

Le Pays avait prévenu que les amendes arriveraient en janvier. À trois jours de l’entrée en vigueur des sanctions à l’encontre des salariés non vaccinés exposés au public, l’ARASS a donc commencé à faire le tour des entreprises. 

Parmi les salariés contrôlés, une employée non vaccinée d'Air Tahiti s'est vue notifiée d'une mise en demeure. Interrogée par Titaua Doom, elle maintient son refus de se faire vacciner. 

Interview Marania Air Tahiti

Tout contrevenant à cette loi dispose d'un mois, à compter de la date de mise en demeure, pour engager la démarche de vaccination. Dans le cas contraire, l'intéressé devra s'acquitter d'une amende de 175 000 cfp.