Paea ne veut plus de chiens ou de chats errants

animaux polynésie française
61ca2d58959de_e378449a-6bc8-4dba-b8f6-7c2ac2cc29e8.jpg
Avec cet arrêté, le maire de Paea se lance dans la lutte contre les conséquences des chiens et chats errants ou en divagation. ©Polynésie la 1ère
Un arrêté du maire de Paea contre les chiens et félidés errants a été pris ce matin. L'objectif est de protéger la population.

Interdiction de nourrir les animaux dans les lieux publics, obligation de prévenir le tavana si des chiens classés dans des catégories dangereuses sont présents sur la commune, ou encore les maintenir en laisse... Anthony Geros, maire de Paea, veut mettre fin aux attaques de chiens sur sa commune.

Arrêté 245-21 du 27 décembre 2021 : édictant des mesures de police administrative en matière de détention et de lutte contre les canidés et félidés domestiques errants ou en divagation

Ce lundi matin, il a donc pris un arrêté qui "ne fait que reprendre la règlementation territoriale pour rappeler aux détenteurs et propriétaires d'animaux qu'il y a des règles de détention à respecter". 

61ca3034e8a42_touriste-mordue.jpg
Archives. Il y a quelques années, une touriste était mordue par des chiens à Rangiroa. ©Polynésie la 1ère

De plus cet arrêté "encadre et permet aux policiers municipaux de pouvoir intervenir avec une protection juridique".

Ecoutez-le, il répond à Herevai Hoata :

Anthony Géros

Les chiens qui seront capturés, iront à la fourrière à Punaruu. Au-delà de 8 jours, si aucun propriétaire ne le réclame, il pourrait être euthanasié. Pour le reste, une amende administrative de 8000 cfp pourra être infligée aux propriétaires des chiens et chats capturés.