Pass vaccinal : jour J moins un

coronavirus polynésie française
Contrôle pass sanitaire au CHPF.
Contrôle pass sanitaire au CHPF. ©Jérôme Lee
Le pass vaccinal sera obligatoire, ce mardi 8 février, dans certains établissements. Mais aussi lors des salons de plus de 50 personnes.

Patients, visiteurs, ce sont 500 à 1 000 usagers qui sont filtrés chaque jour à l’entrée du centre hospitalier du Taaone. Une mesure en place depuis le 1er décembre et la mise en place du pass sanitaire. Il faut montrer patte blanche sous peine d’être refoulé. Sauf aux urgences, où le pass sanitaire n’est pas nécessaire.

Et si certains redoutaient la mise en place de son successeur, le pass vaccinal, pour rendre visite à un patient ou se rendre à un rendez-vous médical, le précieux sésame ne sera pas obligatoire dans les établissements de santé.

Autre lieu, la Maison de la Culture... Pour visionner les films dans le cadre du Festival International du Film documentaire Océanien, il faudra présenter le pass vaccinal, les guides sanitaires seront là pour veiller au grain.

À ce jour, plus de  181 000 Polynésiens ont reçu au moins une dose de vaccin.