« Pere Rure Horue i Teahupoo » : les surfeurs « gênants » vont être sanctionnés

surf polynésie française
Vahine Fierro à la compétition, aux côtés de ses deux sœurs. ©Polynésie la 1ère
La compétition « Tatauraa Pere Rure Horue i Teahupo'o » se poursuit. Le coup d'envoi de la deuxième étape a été donné le 11 juin. La veille, des surfeurs locaux non-inscrits ont volontairement « gêné » les compétiteurs. Aujourd'hui, personne ne s'est incrusté mais la Fédération ne compte pas en rester là.

La compétition fédérale « Tatauraa Pere Rure Horue i Teahupo'o », entre surfeurs polynésiens et métropolitains, se déroule à Havae depuis le 10 juin. Cet événement est organisé dans le cadre de la préparation aux Jeux olympiques de 2024, dont les épreuves de surf sont prévues à Teahupoo.

Vendredi, tout ne s'est pas passé comme prévu : certains locaux non-inscrits ont volontairement « gêné » les compétiteurs sur le spot. Aujourd'hui, Lionel Teihotu le président de la fédération, a exprimé son mécontentement. 

« C'est intolérable. Personne ne peut venir entraver le déroulé de la compétition, auquel cas il s'expose à des sanctions. Ce sera le cas, des sanctions exemplaires et lourdes, j'espère. Depuis plus de 20 ans que l'on organise des compétitions, personne n'est jamais venu entraver d'événement. D'autant que l'initiateur n'est pas de Teahupoo. Dommage que les personnes extérieures à la commune viennent perturber la compétition, surtout dans un lieu choisi pour les prochains JO. Nous voulons que le surf continue à se développer. On ne peut pas tolérer des manifestations de ce type », regrette-t-il. 

La deuxième journée s'est mieux déroulée, avec des conditions toujours venteuses mais davantage de vagues, jusqu'à 1,50 mètres. Les surfeurs du collectif France Olympique affrontent depuis hier les aito polynésiens à Teahupoo, dont Kauli Vaast et les trois sœurs Fierro. 32 surfeurs dont 10 français mesurent leurs performances. Trois équipes de secouristes sont présents sur le site en binôme, avec un jet ski supplémentaire.  

Il s’agit de la première « Tatauraa Pere Rure Horue i Teahupo'o » organisée par la Fédération tahitienne de surf.