Plus de 500 jeunes vont bénéficier de l'aide au permis conduire en 2022

automobile polynésie française
61cbb9c50c8e2_2021-12-28-mabonno-aide-auto-ecole-frame-9263.jpg
Ce dispositif permet un financement du permis de conduire à 80% par le Pays. ©Polynésie la 1ère
Le dispositif d’aide au financement du permis de conduire est reconduit pour 2022. Au total, ce sont 526 aides qui sont proposées pour la nouvelle année.

L'aide au permis de conduire, ça redémarre ! Pour l'année 2022, 526 aides vont être délivrées par le Pays afin de favoriser les jeunes de 18 à 30 ans à l'insertion professionnelle.

Dans le but de simplifier le parcours administratif de dépôt de dossier, la dématérialisation sera totale.

3 jours pour déposer les dossiers

Fini les pièces justificatives à fournir, grâce au compte Tatou de la CPS, un relevé d'informations les remplacera pour constituer le dossier 100% dématérialisé. Mais attention, le dépôt des dossiers ne sera possible qu'entre le 10 janvier et le 12 janvier 2022.

Trois jours où les premiers arrivés seront les premiers servis afin de trier les nombreuses demandes. En effet, les bénéficiaires n'auront à débourser que 20 000 cfp, le Pays prenant en charge 80% des frais de formation, soit 95 000 cfp du coût du permis de conduire B. 

Meilleur suivi

Mis en place depuis 2020, ce dispositif propose une formation obligatoire de 10 heures au code de la route et de 20 heures à la conduite. 

61cbbafbb4e18_2021-12-28-mabonno-aide-auto-ecole-frame-45818.jpg
Les cours de code ne sont pas les plus prisés dans les auto-écoles. ©Polynésie la 1ère

Obligatoire pour forcer les bénéficiaires à la suivre jusqu'au bout et tenter d'obtenir leur permis. Il y a "50 % de taux de réussite de l'épreuve de conduite avec l'aide au financement du permis de conduire contre 30% pour un candidat quelconque", souligne Lucien Pommiez, directeur des transports terrestres.

61cbbb778a7ee_2021-12-28-mabonno-aide-auto-ecole-frame-57219.jpg
20 heures de conduite sont-elles suffisantes pour obtenir son permis ? ©Polynésie la 1ère

Le manque d'assiduité des candidats explique ce faible taux. "Une majorité ne suit pas les cours de code. Non, ce n'est pas très sérieux", confirme un moniteur d'auto-école du centre-ville.