Portrait : Freddy, d'une scolarité laborieuse au collège à l'épanouissement au CJA de Moorea

éducation polynésie française
Freddy CJA Moorea
Freddy s'épanouit au CJA de Moorea ©Titaua DOOM
Dernier portrait de notre série consacrée aux élèves et anciens élèves des Centres des Jeunes Adolescents. Au CJA de Moorea implanté aux pieds du Mou'a Puta, rencontre avec Freddy qui s'épanouit enfin depuis qu'il a quitté le collège.

Implanté aux pieds du Mou’a Puta, montagne percée et sacrée dans la vallée de Vaiare, à Moorea, le Centre des Jeunes Adolescents accueille 20 élèves dont 3 sont en stage d’immersion. Les jeunes sont encadrés par 5 enseignants en menuiserie, restauration et agriculture avec 10 hectares mis à disposition par la commune. Freddy, âgé de 13 ans, est l’un des élèves. Fils de jardinier dans une école, le jeune garçon vit avec son père dont il est très proche.

"J'aime ce que l'on fait ici, j'aime ce que les profs nous demandent de faire...j'aime tout. C'est l'école de la deuxième chance," confie-t-il.

Grand, costaud, serviable et intelligent, Freddy est très mature pour ses 13 ans. Dans l’atelier cuisine, le jeune élève s’affaire. "Je suis au CJA depuis novembre. Je viens du collège d'Afareaitu. Je n'aimais pas trop les matières que l'on faisait au collège, j'arrivais pas trop à faire les exercices, en maths, en français, en histoire...Ici, j'aime la menuiserie, l'agriculture...Je voulais déjà venir là, mais il n'y avait plus de place. On a attendu jusqu'en 4e et c'est là que j'ai fait mon stage ici."

A l’extérieur de l’atelier cuisine, Antony Van Bastolaer apprend à un élève à couper du bois avec une hache. C’est le plus ancien enseignant du CJA de Moorea. En 31 ans de carrière, il a rencontré près de 1 000 élèves. "En 1991, il y avait beaucoup plus d'élèves. C'était pas pareil. Les anciens élèves étaient autonomes, ils étaient là pour travailler. Et maintenant, c'est assez difficile de pousser nos jeunes à revenir au niveau des travaux dans l'agriculture et tout le reste. Ce sont aussi des élèves qui sont en difficulté. En menuiserie, on a des tables, des garde-manger...chaque élève a son projet. On organise des expositions. C'est déjà réservé avant qu'on expose, avant même qu'on ouvre ! "

Freddy a participé à la dernière exposition du CJA, ce qui a fait la fierté de son père. "Il était content pour moi. C'était mon premier stage, j'avais fini un banc en atelier de menuiserie et j'ai tout vendu. Il était content."

Freddy voudrait intégrer l’armée comme son grand frère, son "autre adulte préféré après son père", nous confie l’adolescent.