Référendum en Nouvelle Calédonie : Oscar Temaru dénonce "le mépris de l'Etat"

tavini polynésie française
61b3fd2bc2ba3_2021-12-10-j-cdp-tavini-frame-18188.jpg
A 2 jours du scrutin, Oscar Temaru n'a pas manqué de soutenir la position des indépendantistes en Nouvelle-Calédonie. ©Polynésie la 1ère
A  2 jours du référendum d’autodétermination en Nouvelle-Calédonie, ce sera le 3ème, ici le leader indépendantiste du Tavini, Oscar Temaru, a organisé une conférence de presse pour dénoncer le mépris de l’Etat français et du Conseil d'Etat.

Ce vendredi matin, le leader du Tavini, Oscar Temaru, a donné une conférence de presse pour réagir à 2 jours de ce scrutin avec des mots durs à l’égard de la France et du Conseil d’Etat.

Alors que le président du Congrès, Roch Wamytan ; Mickaël Forrest, membre du gouvernement ; et Charles Wea, collaborateur (les trois personnalités du FLNKS missionnées auprès des Nations-Unies pour y plaider la cause du camp indépendantiste) ont rencontré ce matin les membres de la commission de décolonisation à New-York, des observateurs étrangers, dont une mission de l'ONU, suivront en Calédonie ce scrutin particulier.

Oscar Temaru a expliqué leur rôle :

Oscar Temaru

Le 3ème et dernier référendum d’autodétermination prévu par l’accord de Nouméa aura donc bien lieu le 12 décembre en Nouvelle-Calédonie. La décision a été confirmé par le Conseil d’Etat. 185 000 citoyens calédoniens sont ainsi appelés à répondre à la question : "Voulez-vous que la Nouvelle-Calédonie accède à la pleine souveraineté et devienne indépendante ?"

Boycott des indépendantistes

Le problème, c’est que les  indépendantistes ne participeront pas au vote. Ils avaient officiellement demandé à l’Etat, le 20 octobre dernier, de repousser la consultation après l'élection présidentielle, en raison des impacts de la crise sanitaire sur le Caillou et du deuil à respecter envers les victimes du virus Delta.

61b3fdf48fe8d_2021-12-10-j-cdp-tavini-frame-4239.jpg
Oscar Temaru fidèle à ses idées. ©Polynésie la 1ère

De son côté, L’Etat ne les avait pas suivis invoquant l’amélioration de la situation sanitaire sur le Caillou. Lors des 2 premiers référendums, les Calédoniens ont répondu majoritairement non à l’indépendance mais l’écart s’est resserré d’un scrutin à l’autre : 56,7% contre 43,3% le 4 novembre 2018 et 53,3% contre 46,7% le 4 octobre 2020.  

A suivre sur nos antennes  

Demain  soir  à  partir de 22h, vous pourrez suivre en direct la participation et les résultats de ce 3ème référendum d'autodétermination de la Nouvelle-Calédonie avec la soirée électorale spéciale de nos confrères de NC la 1ère. Enfin dimanche matin à 10 h, place au décryptage de cette consultation référendaire avec une édition spéciale. Un rendez-vous à suivre sur nos antennes TV et radio.