Réparé, le Maris Stella 4 reprend la mer après des mois resté à quai

transports maritimes polynésie française
Maris Stella 4 réparé
Cela faisait des mois qu'il n'avait pas pu reprendre ses rotations. Aujourd'hui il est parti vers Rangiroa. ©Polynésie la 1ère
Depuis avril, la goélette Maris Stella 4 était restée à quai. En cause, une importante panne de moteur. Aujourd'hui réparé, le navire a repris du service en direction de Rangiroa pour transporter des marchandise et continuer à tester le moteur.

Enfin ! Après 5 mois bloquée à quai, la goélette Maris Stella 4 a pu reprendre la mer aujourd'hui. Direction l'atoll de Rangiroa avec dans ses cales des marchandises. Une reprise d'activité qui servira aussi de test supplémentaire du moteur, lequel a subi une grosse panne en avril dernier. "Depuis le mois de mai, le navire est resté à quai pour réparation. On a dû sortir le moteur principal, changer le vilebrequin, et tous les accessoires qui vont avec. Les tests ont été effectués vendredi, ils ont été concluants", explique Heimana Salem, capitaine du Maris Stella 4. Le vilebrequin est une pièce centrale du moteur qui permet la transmission de l'énergie des cylindres jusqu'à l'arbre de sortie du moteur.

Maris Stella 4 réparé
Le vilebrequin était défectueux. Il a été changé, ainsi que d'autres pièces du moteur. ©Polynésie la 1ère

Des tests ont déjà été effectués vendredi dernier, mais aujourd'hui l'essai est grande nature "pour vérifier si tout va bien". Car le navire est resté longtemps à quai pour cause de réparation qui s'est éternisée.

Maris Stella réparé
Le moteur a été remis en place, les pièces ont été changées. Tout est ok pour reprendre la mer. ©Polynésie la 1ère

"L'arrivée du vilebrequin a mis du temps, il devait arriver début mai, finalement il n'est arrivé qu'à la mi-juin. Avec ce retard et celui d'autres pièces qui ne sont pas parvenues à temps, la réparation a pris beaucoup plus de temps que prévu", précise le capitaine.

Et rester à quai coûte cher. Il fallait donc reprendre la mer au plus tôt. Aujourd'hui, c'est chose faite.

Ecoutez Heimana Salem, il est interviewé par Laina Tetuanui :

Le capitaine explique pourquoi le bateau est resté à quai. ©Polynésie la 1ère

dans la salle des machines du Maris Stella 4 ©Polynésie la 1ère