Sommet des îles du Pacifique : les Etats-Unis vont davantage s'engager en Océanie

politique polynésie française
sommet île Pacifique
Au département d’Etat, le président des Etats-Unis d’Amérique, Joe Biden, assisté du secrétaire d’Etat, Antony Blinken. ©Gouvernement
Deuxième et dernière journée du sommet des îles du Pacifique à Washington. Multiples rencontres avec les dirigeants américains dont le Président Joe Biden lors d'une réunion au Département d'Etat. Lequel a annoncé l'ouverture de représentations diplomatiques à Tonga et aux Salomon, et le soutien réaffirmé des Etats-Unis en Océanie dans plusieurs domaines

Ce jeudi 29 septembre, la deuxième et dernière journée du sommet historique entre les Etats-Unis d’Amérique et les îles du Pacifique s’est tenue tour à tour à la Chambre de commerce, au Capitol (congrès américain), au Département d’Etat (ministère des Affaires étrangères), pour terminer par un dîner à la Maison Blanche en présence du président de la Polynésie française, Edouard Fritch, aux côtés des 10 autres chefs d’Etat ou de gouvernement présents (îles Cook, Etats fédérés de Micronésie, Fidji, îles Marshall, Nouvelle-Calédonie, Papouasie Nouvelle-Guinée, Samoa, Tonga, Tuvalu et îles Salomon). Les autres pays étaient représentés par leurs ambassadeurs aux Etats-Unis.  

sommet îles Pacifique
Edouard Fritch et Nancy Pelosi présidente de la Chambre des représentants. ©Gouvernement

A la Chambre de commerce, les chefs d’entreprise réunis pour l’occasion ont indiqué qu’ils étaient prêts à identifier des opportunités de collaboration dans le Pacifique. Au Capitol, les dirigeants océaniens ont été accueillis individuellement, puis collectivement, par la présidente de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi qui a souligné avec force l’intérêt du Congrès américain pour un engagement américain plus fort dans l’Indo-Pacifique. Une mission bipartisane se rendra dans les pays du Pacifique dans les mois à venir et sera menée par le président de la commission des Affaires étrangères. 

Petits pays sur un grand océan

Au département d’Etat, le président des Etats-Unis d’Amérique, Joe Biden, assisté du secrétaire d’Etat, Antony Blinken, a présidé une réunion au cours de laquelle il a fait plusieurs annonces dont la première stratégie américaine pour les îles du Pacifique : l’ouverture de postes diplomatiques à travers la région notamment Tonga et les îles Salomon. Il s’est livré à un plaidoyer fort de l’engagement renouvelé américain pour lutter contre le changement climatique. 

Sommet îles Pacifique
Le secrétaire d'Etat Antony Blinken et le Président Biden. ©Outremer la 1ère

Au cours de cette réunion le président de la Polynésie française a pu remercier le président américain pour son invitation et a salué le réengagement américain en soulignant que la paix, la solidarité et l’unité sont essentiels afin de faire face aux défis humains ou naturels auxquels sont confrontés la région.

" Nous sommes de petits pays et territoires terrestres, mais d'importants pays océaniques répartis sur le continent bleu du grand Pacifique. La solidarité et l'unité sont les seuls moyens de résister aux adversités liées à l'homme ou à la nature telles que la pêche ou les catastrophes naturelles compte tenu des particularités de nos îles. Permettez-moi de saisir cette occasion pour me joindre aux pensées et aux prières des familles américaines qui ont été durement touchées par l'ouragan Ian. Cela montre une fois de plus à quel point les effets dévastateurs du changement climatique sont universels", a déclaré le président Edouard Fritch. 

Sommet îles Pacifique
Le Président Joe Biden entre Edouard Fritch (PF) et Henri Mapou (NC). ©Gouvernement

La journée s’est clos à la Maison Blanche par un dîner avec l’ensemble des chefs d’Etat et de gouvernement présent au cours duquel le Président Biden a démontré sa proximité sincère avec le monde océanien.