Sur l'atoll de Kauehi, les tomates bio de Rogatien poussent dans le sable chaud

agriculture polynésie française
tomates Kauehi
Celles-ci sont garanties sans aucun produit. ©Polynésie la 1ère
C'est l'histoire d'un homme qui voulut prendre soin de santé et se lança dans la plantation de tomates. Cette histoire est celle de Rogatien Puhetini, un habitant de Kauehi aux Tuamotu. Cet agriculteur n'utilise aucun pesticide et fait un pied de nez aux idées reçues que rien ne pousse sur un sol corallien. Aujourd'hui, il produit 500 kg de tomates chaque mois et souhaite fournir plus d'îles aux alentours.

Elles sont gorgées de soleil et font le bonheur des enfants. Les tomates de Kauehi n’ont rien à envier aux légumes des autres îles. Bien au contraire, elles n’ont besoin ni d’engrais chimiques, ni de terreau puisqu’elles poussent dans le sable chaud des Tuamotu.

Rogatien Puhetini bichonne ses tomates mais n’était pas voué à devenir agriculteur. Cette aventure  a démarré il y a plus de 3 ans, le jour où il a voulu prendre soin de sa santé alimentaire. "Avant c'était pour ma maladie, le diabète. Je plantais pour moi. Après il y avait trop de tomates et la population a en voulu, même celle de Makemo. Je fournis donc les tomates qui sont expédiées par le Mareva Nui", explique Rogatien.

tomates Kauehi
Les enfants adorent. ©Polynésie la 1ère

Et apparemment, ses tomates sont très bonnes et saines. "Ce sont des tomates un peu différentes de celles qu'on trouve à Tahiti...on retrouve le goût de la tomate. On sent bien qu'il n'y a rien d'autre, pas de produits chimiques, donc c'est excellent. Il veut s'étendre et commence à ravitailler les îles alentour, Fakarava et au delà, comme Makemo et d'autres îles. Et il cherche un terrain pour qu'il puisse s'étendre", précise Edouard Fritch, président de la Polynésie française lors de son passage à Kauehi.

tomates Kauehi
Avec son exploitation de tomates, Rogatien Puhetini est un maraîcher qui voit loin. Bien au-delà de son atoll. ©Polynésie la 1ère

Au total, Rogatien fournit 500 kg de tomates bio et locales chaque mois. Prochaine étape, s’agrandir pour exploiter une parcelle de 2 hectares, et ainsi produire davantage pour en faire profiter un plus grand nombre.

tomates Kauehi
Sur le sol corallien, il n'y a pas que des cocotiers et tomates qui poussent. ©Polynésie la 1ère