Taxe sociale : les produits de grande consommation exonérés

économie polynésie française
produits grande consommation exonérés taxe sociale
Archives. Le gouvernement a décidé que les produits de grande consommation seront exonérés de taxe sociale. ©Polynésie la 1ère
L’assemblée de la Polynésie a voté ce matin la baisse d’un demi-point de la contribution de la solidarité ou tva sociale. 3 amendements déposés par l'élu non-inscrit James Heaux ont été rejetés. Par ailleurs, le gouvernement entend lever la taxe sur les produits de grande consommation.

Le gouvernement réajuste son texte fiscal sur la nouvelle taxe sociale. 48h après avoir rencontré le patronat et les syndicats, l’exécutif réaménage l’application de la TVA sociale par secteur.

Une taxe qui est destinée à alimenter la protection sociale généralisée mais aujourd’hui également le régime des salariés. Si la taxe de 1% sera appliquée dès demain, elle ne sera pas pour tous les produits de grande consommation, comme le punu puatoro ou le ciment. Des modifications apportées à la loi fiscale qui entre en vigueur ce 1er avril. "On a levé la TVA sur ces produits qui deviennent des produits détaxés comme les PPN pour que les populations qui consomment plus ce genre de produits ne soient pas lésées comme on semble le dire à cause du 1%. Bien que 1% sur un produit de 100 cfp, c'est 2 cfp", explique le Président Fritch qui insiste sur le fait qu'il ne veut pas la (taxe) supprimer car il ne veut pas "que les pensions ne soient plus payées à la fin de l'année".

produits grande consommation exonérés
Au centre, le Président Fritch. ©Polynésie la 1ère

L’argument du sauvetage de la Protection sociale généralisée est balayé par l’opposition, le Tavini évoque une situation non maitrisée et une fracture sociétale, les non-inscrits parlent de désinformation. "Le gouvernement essaie pour se justifier de créer cette peur que les allocations familiales ne vont pas être versées, que l'allocation vieillesse sera suspendue, tout ça c'est de la désinformation pour ne pas dire des mensonges", remarque Nicole Sanquer, représentante non-inscrite. "Tout d'un coup la grogne monte parmi la population, et on revient à l'Assemblée pour annoncer qu'on va baisser à 1 point. Et récemment, un membre de l'opposition qui proposait de baisser à 0,5 % a interpellé le ministre pour lui demander "c'est combien ?". Malgré ces amendements nous avons voté contre car cela ne tient pas la route", poursuit le représentant indépendantiste Anthony Géros.

Indépendantistes et non-inscrits ont mené la charge contre le gouvernement à propos de la taxe sociale. ©Polynésie la 1ère

Les 3 amendements pour abroger la loi, la réduire à 0,5% et la reporter au 1er juillet ont été rejetés.