Tourisme : les réservations reprennent pour la Polynésie

tourisme polynésie française
salon tourisme 2022
Après la crise sanitaire, le tourisme repart. Une aubaine pour Air Tahiti Nui et les autres compagnies desservant la Polynésie. ©Outremer la 1ère
Retrouver la fréquentation d'avant crise sanitaire : c'est l'objectif des professionnels ultramarins du tourisme présents ces jours-ci à Paris à l'occasion du salon du tourisme. Un salon de nouveau ouvert au grand public.

Depuis deux ans qu'ils ne s'étaient pas retrouvés en face à face à cause de la crise sanitaire. Dans un hôtel parisien, une quinzaine de professionnels de Tahiti ont présenté les atouts de la destination Polynésie, aux voyagistes et tour-opérateurs de l'Hexagone. Objectif : retrouver au plus vite la fréquentation touristique de 2019, avant la crise sanitaire, soit environ 237 000 touristes.

salon tourisme 2022
Tahiti Tourisme en pleine de la promotion de la destination Polynésie. ©Outremer la 1ère

Bonne nouvelle pour le fenua ces jours-ci, plus de 60% de vente en plus de billets pour Papeete dans l'Hexagone par rapport à l'an passé. "Beaucoup de voyants sont au vert, puisque pour les 6 prochains mois, le nombre de billets réservés à partir de la France est de 65 % supérieur à celui de l'an dernier. Et on est à - 5% par rapport à 2019. On espère que l'année prochaine sera une année tout à fait normale", remarque Jean-Marc Mocellin, directeur général de Tahiti Tourisme.

Même tendance à la reprise vers les autres destinations ultra-marines, l'affluence dans les allées du salon du tourisme ces jours-ci démontre les envies de voyage des Français de l'Hexagone, notamment vers les outre-mer. 

Insularité : sécurité

Mais cette embellie post-covid est à la merci de la guerre qui déchire l'Ukraine. Entre l'envolée du prix du pétrole et l'inflation qui fait baisser le pouvoir d'achat des Français, les professionnels ultra-marins craignent les conséquences sur la fréquentation touristique de leur territoire. "Les voyageurs n'aiment pas les crises, néanmoins une destination comme Tahiti au milieu de l'océan Pacifique, ou les destinations insulaires, rassurent dans ces périodes agitées. Donc pour le moment, il n'y a pas d'impact, après il sera plus économique sur le portefeuilles des candidats au voyage", explique Jean-Marc Hastings, directeur Europe d'Air Tahiti Nui. "Les compagnies ne fonctionnent pas avec le cours du pétrole au jour le jour. Elles ont des contrats, des engagements, donc le prix est fixé pendant une certaine période. Ainsi il n'y aura pas forcément un impact immédiat, mais il peut se produire sur le long terme", rassure Thibaud Bennet, créateur du site internet Flyingsmart.info

salon tourisme 2022
Les réservations vers la Polynésie ont augmenté de plus de 60% pour les 6 prochains mois. ©Outremer la 1ère

La plupart des professionnels restent relativement confiants quant à la reprise des réservations. Ils tablent sur l'éloignement de leur territoire pour attirer encore plus de Français de l'Hexagone, en quête d'aventure et d'exotisme dans un environnement sanitaire et social qui s'est stabilisé.

©polynesie