Trop de nuisances sonores, la place Aorai Tini Hau fermée la nuit

sécurité polynésie française
Nuisances sonores
Après avoir été sermonnés, les jeunes quittent quand même les lieux. ©Polynésie la 1ère
C’est un véritable calvaire pour les résidents de Pirae. Entre rassemblements de jeunes et car-bass à fond… la place Aorai Tini Hau est régulièrement fréquentée entre 1h et 6h du matin. La police municipale a décidé de fermer le parking et de patrouiller.

Les nuisances sonores sur fond d'alcool sont un véritable fléau le week-end. À Pirae, la place Aorai Tini Hau est régulièrement fréquentée entre 1h et 6h du matin.

nuisances sonores
Les runs nocturnes pourrissent véritablement les nuits des habitants de la zone urbaine. ©Polynésie la 1ère

Suite aux plaintes de riverains, le parking est désormais fermé le soir, mais d'autres accès sont plus difficiles à condamner. Alertée, la police municipale patrouille et pour l'instant, n'effectue que des actions de prévention. Les agents essaient de faire quitter les lieux à des jeunes, souvent éméchés, qui terminent ici leur soirée en criant sur fond de musique.

Prévention puis répression

Parfois, une cinquantaine de véhicules sont regroupés à cet endroit. "Quand on arrive, notre priorité, c'est de les faire partir et en aucun cas, on s'approche trop près d'eux pour éviter de prendre des coups", raconte Vatea, policier municipal, mais "ils sont conciliants et savent qu'il faut partir".

nuisances sonores
Pour éviter les nuisances sonores, l'accès est désormais réglementé. Il était temps d'agir. ©Polynésie la 1ère

Pour éviter que les attroupements ne se reproduisent et avec eux les nuisances de toutes sortes, les autorités communales ont décidé depuis quelque temps de condamner l'accès de la place Aorai Tini Hau la nuit. "On a pris un arrêté municipal pour réglementer l'accès à cet endroit. Donc à partir de là, on va commencer à faire de répression la semaine prochaine", explique Abel Temarii, 1er adjoint au maire de Pirae.

Abel Temarii