Un escroc usurpe l'identité de Viriariki creations, Vaiana Mahinui tombe dans le piège

société polynésie française
Vaiana Mahinui victime d'une arnaque sur Facebook ©Polynésie la 1ère
Attention, un escroc se fait passer pour Viriariki creations sur Facebook via un faux compte ! Vaiana Mahinui est une des victimes. Plutôt prudente d’habitude, la jeune femme a fait confiance à son arnaqueur... Elle témoigne.

La semaine dernière, Vaiana Mahinui commande une robe pour un événement spécial auprès de Viriariki creations, illustre créatrice de Tahiti. Lors de leurs échanges sur Messenger, la fausse couturière gagne l'entière confiance de Vaiana... "Je fais partie de ces gens qui se méfient de tout. Mais va savoir, cette fois-ci, je me suis dit 'j'y vais, je lui fait confiance', la façon dont on discute me paraît normal. (...) Tout te fait croire que c'est la couturière derrière", raconte la victime.

Illusion

La cliente croit échanger avec Tiare Tetoe, la véritable créatrice. Vaiana effectue alors le virement sur le RIB de l'escroc au nom de Viriariki creations...  

"Je sais que ce genre de projet prend du temps. Je suis à 8 huit jours de mon événement. Il fallait que je prenne une décision. (...) Je lui demande si je peux lui faire un virement pour bloquer la commande. Elle m'envoie ce que je pense être son RIB."

Mais au moment de récupérer la commande mardi 13 septembre -soit deux jours avant l'événement- l'arnaqueur est évasif...

"J'essaie de la contacter pour qu'elle me donne le lieu de rendez-vous. Et là, j'ai juste un oui, sans le lieu... Je commence à m'inquiéter. Je me dit qu'il y a quelque chose de pas normal."

Usurpation d'identité

Vaiana réalise qu'elle vient de se faire arnaquer. Après quelques recherches, elle découvre que le compte sur lequel elle a passé commande a été piraté. 

La jeune femme réussit à contacter la vraie couturière, qui lui apprend qu'elle n'est pas la première victime. "Je suis désolée, on a usurpé mon identité depuis le mois de juin... J'en ai encore une hier qui m'a appelé et qui se marie dans deux jours..." lui dit Tiare. 

Vaiana ne pensait pas que cela pouvait lui arriver. "Ton égo en prend un coup. Tu te demandes comment tu as pu te faire avoir aussi bêtement..."

La jeune femme a déposé plainte le mercredi. D'après Vaiana, l'escroc aurait été retrouvé "on sait qui il est et où il habite", indique-t-elle. La vraie créatrice a crée une nouvelle page : "New Viriariki creations."

Ce type d'arnaque pullule sur les réseaux sociaux. Pour éviter d'en être victime, ne révélez pas vos informations personnelles à moins d'être sûr que vous les adressez à la bonne personne.