Un gigantesque ma'a Tahiti pour finir la foire agricole en beauté

traditions polynésie française
ma'a Tahiti foire
La participation des membres de la fédération polynésienne de kayak a été très appréciée. ©Polynésie la 1ère
Après deux semaines d’exposition, la foire agricole ferme ses portes ce dimanche. Un succès assuré pour les produits du terroir, de plus en plus recherchés par les consommateurs. Aujourd’hui, un ma'a Tahiti a été proposé à la vente en faveur de la fédération polynésienne de kayak. Une cinquantaine de personnes y travaillaient depuis plusieurs jours. Tout a été rapidement vendu.

L’organisation est quasi-militaire. La nuit derbnière vers minuit, les hommes travaillent à la préparation du four pour un gigantesque ma'a Tahiti. Une tradition familiale d’environ 50 ans chez les Teriipaea. "C'était une époque où à partir du jeudi, le vendredi on portait le poisson à dos d'homme. On vendait énormément de ma'a Tahiti. Aujourd'hui, on perpétue la tradition", dit un brin nostalgique Steve Lefoc, membre organisateur du ma'a Tahiti.

ma'a Tahiti foire
A l'ouverture du four, sortir les plats à plusieurs est nécessaire tant ils sont lourds et chauds. ©Polynésie la 1ère

ma'a Tahiti foire
Du bon poe à la sortie du four. ©Polynésie la 1ère

Les ingrédients sont préparés par les femmes en amont. Plus d’une tonne de viande et des produits de la terre, fournis par les producteurs locaux. "On attend que les fournisseurs nous livrent le fafa, les patates douces, les fei, il faut les découper et les mettre au frais. Comme ça, dès le jeudi soir, on est déjà prêt pour le mettre dans le ahima'a", explique Maimiti Barff, membre de la fédération polynésienne de kayak. "Ca vient un peu de partout, des îles, des Raromatai et un peu de la presqu'île", ajoute Roland Barff, président de la fédération polynésienne de kayak.

ma'a Tahiti foire
Ca donne vraiment envie ! ©Polynésie la 1ère

L’ouverture du four s'est faite ce dimanche en milieu de matinée. La consigne a été suivie : du faa'apu à l’assiette, 800 plats sont vendus le dernier jour de la foire agricole par les jeunes au profit de la fédération polynésienne de kayak. "On vit dans notre culture et on essaie de relancer la culture. Comme ça nous les jeunes, on apprend à mieux savoir faire le ahima'a...[Dans la fédération de kayak], on a besoin d'aide pour faire nos projets, afin d'attirer un maximum de jeunes dans notre club pour qu'on soit beaucoup et qu'on fasse partager notre passion", précise Hoarai Wong, lui aussi membre de la fédération polynésienne de kayak.

ma'a Tahiti foire
Les plats partent comme des petits pains. ©Polynésie la 1ère

Nul doute qu'avec un succulent ma'a Tahiti préparé dans les règles de l'art, les gourmands et les gourmets en redemandent. Parmi eux, peut-être de futurs pratiquants de kayak. En attendant de ramer, ils préfèrent déguster, et on les comprend.

En tout cas, il faudra attendre l’année prochaine pour apprécier à nouveau le ma'a Tahiti de la foire agricole…