Un séminaire pour mieux comprendre l'apnée du sommeil

santé polynésie française
61b7f14dd643c_apnee-sommeil-bis.jpg
Archives. ©Polynésie la 1ère
L’apnée du sommeil toucherait 30% de la population polynésienne. Encore peu diagnostiquée, elle se révèle par une fatigue chronique, l'impression de ne pas avoir suffisamment dormi ou le fait de somnoler pendant la journée. Cette semaine, un séminaire accueille des professionnels de santé pour en discuter.

L'apnée du sommeil est une maladie qui toucheraient 84 000 Polynésiens. Outre des ronflements, l’apnée du sommeil se manifeste par des arrêts brefs et involontaires de la respiration qui peuvent entraîner de graves problèmes cardio-vasculaires.

Pas de médicaments pour soigner cette pathologie mais des appareillages portés la nuit. Pour assurer le confort maximum des patients, les professionnels de santé doivent se former à ces traitements dits « mécaniques ». 

C’est l’objectif du séminaire de formation que vont suivre toute cette semaine, une trentaine de médecins de Tahiti et des îles : des généralistes, des neurologues, pneumologues, des ORL ou encore des psychiatres.

La formation validante est pilotée par deux cardiologues de Métropole.

Le docteur Vincent Puel est l’un d’entre eux, il est interrogé par Marie-Christine Depaepe.

Ecoutez-le :

Vincent Puel