Un Tahitien et sa concubine ouvrent une cave à vins dans l’Hexagone

consommation polynésie française
Anna et Toarii, co-gérants de Pépin et Pépite ©Pépin et Pépite
C’est l’histoire d’un jeune couple gérant d’une nouvelle cave à vins dans le sud-ouest de la France. Lui est originaire de Tahiti, elle a grandi à Nouméa. Leurs chemins se sont croisés à Bordeaux, où l’aventure a commencé. Rencontre avec Toarii et Anna alias Pépin et Pépite.

Pépin, pour le pépin de raisin, et Pépite, pour vanter le goût exquis d’un bon vin : c’est le nom de leur nouvelle cave à vins bordelaise, inaugurée en novembre 2021. Auparavant managers en restauration, Toarii, 30 ans, et Anna, 29 ans, ont tous deux perdu leur emploi à cause du covid. Une période sombre inspirant des doutes et des craintes… Mais propice à la réflexion et l’éveil des passions. Leur projet entrepreneurial en est le fruit, leur “pépite” comme ils aiment à le dire.

À ce moment-là, on était un peu perdus. Mais on a trouvé notre pépite en lançant le projet de la cave !

Anna Escalere, co-gérante de Pépin et Pépite

Nouveau concept

En février 2021, le jeune couple récupère le local familial des grands-parents d’Anna. Dès le mois de septembre suivant, ils ouvrent une cave à vins à leur image - moderne et originale. Un projet rendu possible grâce au soutien financier de leur famille respective, d’un petit coup de pouce de la région et un gros apport personnel. À l’intérieur de la cave, les vins sont rangés en fonction de leur association avec les mets, et non plus par domaine comme chez la plupart des cavistes.

Les vins sont rangés en fonction de leur association avec les mets. ©Pépin et Pépite


Sur place, vous pourrez découvrir une panoplie de vins et spiritueux (à consommer avec modération), sélectionnés avec soin par les gérants auprès de petits vignerons du coin pour favoriser le circuit court. 

Un petit bout de Tahiti à Bordeaux

Toarii, œnophile*, a transmis son goût du vin à sa compagne mais aussi la passion de son pays d’origine, Tahiti, où il l’a emmené deux fois en voyage. Le Polynésien a passé son enfance à Mahina avant de quitter le Territoire pour poursuivre ses études en métropole.

On essaie d’inclure la culture polynésienne dans notre cave...

Anna, co-gérante de Pépin et Pépite

Ainsi, vous y trouverez de la vanille et du poivre de Polynésie dans la partie épicerie fine, et du rhum de Tahaa du côté des spiritueux. Et ce n’est pas tout… Ils collaborent autant que faire se peut avec des polynésiens, comme Tevai, développeur de site internet et Heremiti, stagiaire dans l’équipe.

Anna s’occupe à plein temps de la cave. Toarii a moins de temps puisqu’il a été embauché dans une entreprise de torréfaction* du café. En attendant de rentabiliser leur affaire, ils bénéficient des aides de pôle emploi. Ils espèrent, à terme, faire de Pépin et Pépite leur activité principale, et pourquoi pas, développer une cuvée signature aux parfums du Pacifique… 


*Amateur de vin, personne qui sait reconnaître et déguster le vin.
*Action de cuire le café.