Une antenne géante va "scanner" des îles hautes pour y détecter des réservoirs d'eau

eau potable polynésie française
Etude détection réservoirs d'eau souterrains
L'étude s'effectuera à l'aide d'un hélicoptère équipé d'une antenne spéciale qui va "scanner" les sous-sols afin de détecter des réserves d'eau. ©Polynésie la 1ère
Une étude du BRGM ou Bureau des recherches géologiques et minières débute cette semaine par une  campagne consacrée à l’étude des réservoirs en eau potable et cela, à l'aide d'un hélicoptère équipé d'une antenne spécifique.

Où et comment arriver à localiser des réservoirs en eau potable dans nos sous-sols ?  Cette semaine, le BRGM ou Bureau des recherches géologiques et minières lance une campagne consacrée à l’étude des réservoirs en eau potable. Un relevé géophysique qui sera mené par hélicoptère sur Tahiti, Moorea, Maiaio, ou encore    Bora bora et Tahaa . 

Mercredi matin, l'invitée café du journal radio de 7 h, ANNE RAINGEARD,  géophysicienne au BRGM, a ainsi rappelé quel était le but précis de cette vaste enquête.   

"Cette étude doit se faire pour mieux comprendre les structures du sous-sol. Le but, avec notre hélicoptère, est de balayer des zones pour mieux connaître leur structure, et utiliser ces données aussi bien pour de l'hydrogéologie (connaître les réserves souterraines d'eau potable), que pour pour des études de glissements de terrain, ou que des études de ressources en matériaux.

Etude pour détecter réserves d'eau souterrains
Des îles comme Moorea, Bora Bora ou Tahiti vont être scrutées à l'aide d'une antenne transportée par hélicoptère. ©Polynésie la 1ère

Cette étude s'effectuera à l'aide d'un système qui permet de faire des mesures électro-magnétiques aéroportées. Donc c'est une sorte de grosse antenne qui mesure environ 340 m2 de forme hexagonale, accrochée en dessous de l'hélicoptère. Ce dernier va suivre de longues lignes droites avec ce système qui pend en dessous à environ 50 m du sol. Ce système envoie une onde électro-magnétique vers le sol, ce qui permet de savoir si le sol est plus ou moins conducteur, et donc de connaître [la nature] du sous-sol. 

Gérer les réservoirs

Les zones à inspecter sont les communes qui ont fait appel au service du BRGM, comme Moorea-Maiao qui a demandé de faire le relevé intégral de la zone, Bora Bora, Tahaa, ainsi qu'une petite zone à Tahiti. 

Ces communes veulent avoir une réponse sur les problèmes de ressources en eau, apprendre à mieux gérer les réservoirs, par exemple en se demandant comment mieux protéger le périmètre des nappes d'eau douce de la pollution ou autre", a expliqué la spécialiste.

Ecoutez-la :

Anne Raingeard

Le relevé géophysique sera donc mené par hélicoptère à Tahiti, Moorea-Maiao, Bora bora et Tahaa et il a pour objectif de repérer de nouvelles ressources en eau potable sur le territoire.