Vague Omicron : les centres de tests australiens pris d'assaut

coronavirus polynésie française
61d8a4d251a02_australie-la-ruee-sur-les-tests-deborde-le-systeme-forpt-0xxcode-mixx10-frame-29.jpg
L'ouverture des frontières et la crainte d'être infectés pousse les Australiens à se faire dépister en masse. ©Outremer la 1ère
Le nombre de contaminations a covid monte en flèche en Australie. 47 695 nouveaux cas pour la seule journée de mardi. Une conséquence de l'arrivée du variant omicron. Du coup, la population se précipite vers les centres de tests qui sont débordés. Les autorités ont dû prendre des mesures pour faire baisser notamment le nombre des tests PCR.

Avec la vague omicron, l'Australie connait une véritable ruée vers les tests covid, en particulier PCR. Du coup les files d'attente s'allongent, comme les délais pour les résultats. Le système est débordé.

Conséquence, le gouvernement incite la population à ne se faire tester qu'en cas de symptômes. Les tests antigéniques seront favorisés et ne seront plus doublés par des PCR. "Si vous avez été, si vous êtes un cas contact et que vous avez subi un test antigénique rapide et qu'il est positif, vous n'avez pas besoin de faire un test PCR pour le confirmer, cela diminuera la pression sur la chaîne de test PCR", indique Scott Morrison, Premier ministre australien.

Manque de tests antigéniques

Lequel a rappelé que pour les voyageurs venant de l'étranger, il n'y a plus besoin d'un 2ème test si le 1er test antigénique, à l'arrivée, est négatif. Car même les tests antigéniques commencent à se faire rares.

La Nouvelle-Galles-du-Sud en a commandé des millions qui devraient arriver en fin de semaine prochaine. "Nous avons l'intention de distribuer ces tests antigéniques aux centres de test PCR pour permettre aux gens d'y accéder à ce stade. L'autre point à souligner est que nous les avons déjà fait distribuer aux groupes de personnes vulnérables, aux sans-abri, aux personnes dans les zones de réfugiés et aux services médicaux aborigènes également", précise Susan Pearce, secrétaire adjointe à la Santé de la Nouvelle-Galles du Sud.

Capacités hospitalières, tests, même si elles se veulent optimistes, les autorités australiennes sont engagées dans une véritable course contre la montre face au variant Omicron qui provoque des records de contaminations.

Djokovic out

L'Australie a annulé jeudi le visa de Novak Djokovic qui était arrivé à l'aéroport de Melbourne dépourvu des documents nécessaires à l'entrée dans le pays, ont indiqué les douanes australiennes.
Le N.1 mondial du tennis, dont le statut vaccinal est inconnu, avait obtenu une dérogation pour pouvoir se rendre à Melbourne en vue d'y disputer le premier tournoi du Grand Chelem de l'année. "Les ressortissants étrangers qui ne disposent pas d'un visa valide ou dont le visa a été annulé seront placés en rétention et expulsés d'Australie", ont déclaré les douanes.

©polynesie