Des polynésiens ont du sang amérindien

histoire tahiti
Des polynésiens ont du sang amérindien
©polynésie.la1ere
Des croisements anciens entre polynésiens et amérindiens ont été mis en évidence par la génétique. Une étude d’ADN faite sur des îles polynésiennes et en Amérique vient de démontrer l’existence de ce mélange.

 

Polynérindiens ou Amérinésiens ?


Bien que séparés par de vastes étendues océaniques, les peuples polynésiens et amérindiens se sont mélangés dès les années 1200 et ont laissé des preuves irréfutables de cette rencontre dans l'ADN des populations actuelles.
L’équipe qui a publié ces résultats dans la revue Nature le mercredi 8 juillet a analysé les génomes complets de 354 personnes vivant dans 17 îles de Polynésie ainsi que 453 autres génomes d’Amérindiens issus de 15 groupes de la côte pacifique.
 

Le Kon-Tiki avait en partie raison


Une étude qui vient appuyer la théorie qu’avait voulu démontrer Thor Heyerdahl en 1947. Cet anthropologue norvégien s’était embarqué sur un radeau, le fameux Kon-Tiki, depuis le Pérou.
Il voulait prouver que les peuples polynésiens venaient d’Amérique du sud. Au terme d’un périple de 7000 kms et de 101 jours de mer il avait pu atteindre les Tuamotu.
Même si depuis les analyses génétiques ont démontré l’origine asiatique des populations polynésiennes, cette nouvelle étude montre que des mélanges avec des amérindiens ont aussi existé.
Des polynésiens ont du sang amérindien
Le Kon-Tiki ©Wikipédia
 

Des croisements qui ont eu lieu avant l’arrivée des européens


Cela repose une question ancienne. Jusqu’à combien de kms étaient capables de voyager les peuples autochtones du Pacifique ? Si l’on sait que les grandes migrations qui ont colonisé les îles du Pacifique prennent leur origine en Asie il apparait que des groupes ont pu atteindre l’Amérique du sud. A moins que ce soit les amérindiens qui soient venus jusque dans le Pacifique.

La présence de la patate douce en Polynésie avant l’arrivée européenne était déjà un signe que des relations existaient entre amérindiens et polynésiens. L’ADN est venu le confirmer

Les explications de Thierry Belmont :

Des polynésiens ont du sang amérindien

Les Outre-mer en continu
Accéder au live