polynésie
info locale

Portes ouvertes Polynésie 1ère : un bel échange entre le personnel et son public

50 ans de télé en polynésie tahiti
Cinquantenaire de la TV : Polynésie 1ère ouvre ses portes au public
Cinquantenaire de la TV : Polynésie 1ère ouvre ses portes au public ©Polynesie1ere
Les téléspectateurs et auditeurs de Polynésie 1ère sont venus très nombreux samedi visiter la télévision et la radio de Pamatai.
Près d'un millier de personnes se sont déplacées. Elles ont eu accès à l'envers du décor et aux coulisses des métiers de l’audiovisuel :
Cinquantenaire de la TV : Polynésie 1ère ouvre ses portes au public
Reportage de Heidi Yieng Kow / Jérôme Lee

L'histoire de la station, la découverte des studios, la régie, les salles de rédaction, de montage, de mixage... ou encore comment les images partent de la station jusqu'à nos petits écrans, comment s'organise la journée de travail d'un journaliste... ces portes ouvertes à l'occasion des 50 ans de la télé ont enchanté le public tout comme le personnel de Polynésie 1ère, ravi de ce bel échange.

Pour ceux qui n'ont pas pu profiter de la visite guidée ou qui veulent se remémorer quelques infos, en voici quelques extraits comme le parcours des images, ou la journée type d'un journaliste...

Le parcours des images : le tour de la terre en 7 secondes !
 
Le signal télé de Polynésie 1ère  produit ici à Pamatai concerne seulement les directs, il est  transporté jusqu’a Los Angeles par le câble Honotua (fibre optique), il suit ensuite un trajet, toujours par fibre optique jusqu’a nos services de Malakoff (Paris). A Malakoff, ce signal est mélangé avec les émissions enregistrées pour fabriquer un programme complet 24h/24h.
 
Afin de pouvoir disposer d’un signal TNT, les services de Malakoff récupèrent les autres chaines du bouquet TNT (France 2, France 3, France 4, France 5, France O, Arte et France 24), et les retardent pour que ces chaînes soient mises à l’heure de Polynésie. Puis, le signal produit pour Polynésie 1ère est inséré avec les autres programmes dans un même signal et renvoyé jusqu’à Los Angeles. Sur Los Angeles, le signal TNT est envoyé sur un satellite (IS 18) puis diffusé sur le Pacifique.
 
En Polynésie, la société TDF reçoit le signal du satellite et le réémet sur 60 sites différents à Tahiti et dans la grande majorité des îles, pour les téléspectateurs possédant une antenne râteau. Les téléspectateurs équipés d’une parabole reçoivent le signal directement du satellite.
Le parcours des images : le tour de la Terre en sept secondes
Le parcours des images : le tour de la Terre en sept secondes ©Polynésie 1ère

Une journée à la rédaction télé...
 
Pour réaliser les journaux télé que vous regardez le soir, les journalistes commencent leur journée par une conférence de rédaction à 8h30, afin de déterminer les reportages à réaliser. Suite à cette conférence est établi un conducteur des éditions en collaboration avec les scripts. Les équipes partent en tournage.
 
Au retour, elles visualisent les images, choisissent les interviews et écrivent les commentaires. L’étape suivante est le montage : le journaliste travaille avec un monteur. Ensemble, ils sélectionnent les séquences et montent le reportage. Une fois le montage fini, le journaliste ira au mixage poser sa voix. L’ingénieur du son mixe commentaires, ambiance et interviews pour préparer un PAD (c’est-à-dire un reportage « prêt à diffuser »).  Puis il exporte sa séquence à la validation éditoriale. De là, une fois visionnée et vérifiée, le responsable d’édition exporte sa séquence sur un serveur pour la diffusion en régie.
 
18h30 : moteur ! Le soir, à l’heure de l’édition, le sujet est lancé par le présentateur du journal en plateau.

Une journée à la rédaction radio...
 
Comme pour la télé, la journée commence par une conférence de rédaction dans l’un des studios de la radio. Ensuite, la rédactrice en chef, ou le rédacteur en chef adjoint, répartit le travail.  Chaque journaliste part en reportage avec son nagra (appareil enregistreur).
 
Une fois les sons et interviews réalisés, il rentre à la station monter le « PAD » pour les éditions en tahitien et en français. Ces sujets sont ensuite « marbrés » pour les journaux du lendemain matin. Bien évidemment peuvent s’ajouter des infos inédites pour l’édition la plus proche.

Tous les journaux sont présentés en direct. Le journaliste travaille en collaboration avec le technicien qui intègre les sons au fur et à mesure.  De plus, lorsqu’il y a des directs (ex : séances plénières à l’Assemblée, courses de va’a, mission dans les îles...), les journalistes interviennent par téléphone. Pendant le FIFO ou le salon du Livre, un studio radio est monté sur le lieu de l’événement.

MERCI ET BIENVENUE A TOUS jusqu'à 17h ce samedi 24 octobre à la station Pamatai Polynésie 1ère Vous étiez-là ?...

Posté par Polynésie 1ère sur samedi 24 octobre 2015
Tous nos articles liés aux 50 ans de la télé : http://polynesie.la1ere.fr/50-ans-de-tele-en-polynesie
Publicité