Pour A TIA I MUA, il faudrait réformer le système de santé

santé tahiti
CPS TAHITI
©POLYNESIE 1ERE
Le ministère de l'Outre-mer avait annoncé la bonne nouvelle le jour de Noël : la participation de l'Etat au financement du RSPF. Mais pour le syndicat A TIA I MUA, une réforme globale serait nécessaire au système de santé polynésien.
C'est une bonne nouvelle pour le système de santé. La semaine dernière, le ministère des Outre-mers a annoncé que l’Etat allait, de nouveau, participer au financement du régime de solidarité de la Polynésie française, le RSPF. Il devrait verser 1 milliard 431 millions cfp chaque année pendant trois ans, 2015, 2016 et 2017.

Cette somme devrait, en partie, combler le déficit du régime de solidarité. Mais, pour le syndicat A TIA I MUA, une réforme globale ferait du bien à ce système.

Écoutez Yves Laugrost, le secrétaire général du syndicat, au micro de notre journaliste Mario Leroy

(F) 6H YVES LAUGROST - RSPF-A TI'A I MUA


Du côté de la CSIP, Eugène Sommers estime que le gouvernement d’Edouard Fritch n’a pas assez pesé dans les négociations avec l’Etat.

Écoutez Eugène Sommers du syndicat CSIP, interrogé par notre journaliste Noella Tau

(F) 12H EUGENE SOMMERS - RSPF CSIP