polynésie
info locale

Procès à huis-clos pour l’entraîneur présumé violeur

faits divers tahiti
procès en appel violeur présumé
©polynésie.la1ère
Dans le box, un ex-entraineur de boxe de l’AS Aorai. Il comparait en appel pour le viol de quatre mineurs dans le bâtiment du club. Les portes sont restées closes pour le public et pour la presse ce lundi 24 février à la demande de l’accusé.
 

Huis clos total


Scène étrange ce matin au palais de justice de Papeete. Alors que s’ouvre le procès en appel d’une affaire de viol. Les victimes souhaitaient la présence de la presse pour relater les faits, mais l’accusé s’y est opposé. Le président du tribunal lui a donné raison.
 

Il aurait violé 4 mineurs dans les locaux du club 


L’homme comparait pour la seconde fois. Il y a deux ans,  il avait écopé de 20 ans de prison pour avoir violé quatre mineurs dans le bâtiment du club. 

Âgé de 47 ans à l'époque il vivait dans les locaux du club Aorai. Il y exerçait comme entraîneur de boxe.  Pendant près de cinq ans il aurait abusé de ses victimes allant même jusqu'à filmer ses viols.

Lors de son premier procès il avait tout nié en bloc se disant même victime d'un complot.

Le rappel des faits avec Miri Tumatariri:

procès en appel violeur présumé


Le procès doit durer trois jours.