Le projet de loi sur la réforme des retraites a été adopté

politique tahiti
l'assemblée va élire le président
©Polynésie la 1ère
Ajournée en mars dernier, la réforme de la Protection sociale généralisée (PSG) a été adoptée par l'assemblée de la Polynésie française, ce vendredi 21 septembre.
Le projet de loi de Pays réformant le système de retraites a été adopté ce vendredi 21 septembre, par 39 voix pour, 17 contre, 1 abstention. Le Tavini et le Tahoera ont voté contre, à l’exception de l’ancien syndicaliste de la CSTP/FO, Angélo Frébault, qui s’est abstenu.

Eliane Tevahitua pense que ce texte est un prétexte pour le gouvernement pour faire des économies sur la part qu’il verse à la CPS :

"Si le président a pu créer 6 000 emplois comme il le dit, le problème ne se pose plus et il faut laisser les travailleurs tranquille."


La création d’emploi, c'est la solution, estime aussi Teura Iriti, présidente du groupe Tahoeraa :

"Demain, le mal reviendra."


Seuls huit amendements ont finalement été déposés.

La séance a été un peu houleuse. Les élus se sont invectivés. Ceux de l’opposition reprochent au gouvernement de ne pas avoir appliqué la centaine de recommandations émises il y a quelques années par le CESC.

De l’autre côté, le gouvernement leur reproche de voter contre et de ne pas s’apercevoir de l’urgence de réformer au moins partiellement la Protection sociale généralisée.

Des discussions au cours desquelles quelques noms d’oiseaux ont fusé ainsi que des gestes déplacés. Mais finalement, la réforme de la PSG, même partielle, a été votée.

Pour rappel, la réforme prévoit de repousser l'âge de la retraite à 62 ans et d'augmenter les cotisations à 38 ans. 

Par ailleurs, les élus de Taraho’i ont donné leur feu vert pour la création du conseil d’orientation et de suivi des retraites dans lequel les partenaires sociaux vont siéger.

La mobilisation des syndicats n'aura donc pas eu d'impact sur l'adoption de la réforme. En mars dernier, en pleine campagne électorale, le gouvernement avait décidé de suspendre la réforme sous la pression des manifestants.
 
Le projet de loi sur la réforme des retraites adopté

Intervention du président Édouard Fritch au sujet de la loi du Pays sur les retraites


 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live