Protéger nos stocks de poissons, une urgence

environnement tahiti
scientifiques/criobes
©Polynésie 1ère
La dixième conférence Indo-Pacific Fish s'est achevée vendredi 6 octobre, à Papeete après avoir réuni des scientifiques du monde entier. La sonnette d'alarme a une nouvelle fois été tirée quant à la gestion des ressources en poissons. 


Les récifs coralliens comptent parmi les milieux les plus riches de la planète et représentent à eux seul 25% de la biodiversité marine. Ils sont pourtant menacés : 20% des récifs sont déjà détruits ; 25% le seront d’ici 2050 en raison du changement climatique. Or, ce milieu abrite 4 000 espèces de poissons, ressources indispensables pour les  500 millions de personnes des îles de l’Indo-Pacifique. Pour ces peuples, ils représentent plus de 75% de leur apport en protéine animale. Toujours à cause du changement climatique, les stocks de poissons diminuent.

Après une semaine de conférence, plus de 500 scientifiques internationaux ont été invités samedi 7 octobre à découvrir le Criobe à Moorea. Cet organisme de renommée mondiale est un véritable laboratoire d'idées et de recherches.

Une découverte pour les scientifiques.

Notre reporter a rencontré Samantha Reynolds, chercheuse à l'University de Qeensland en Australie, Susan Mills, chercheuse au Criobe, et Lilian Tattle, biologiste marine à Hawaï. 



Les Outre-mer en continu
Accéder au live