PSG : le CESC rejette le projet

social tahiti
CPS
©Polynésie 1ère
Le Conseil économique, social et culturel a dit "non" au projet de réforme de la Protection Sociale Généralisée du gouvernement, après en avoir délibéré vendredi 12 janvier dans la matinée. Le projet sera transmis à l'assemblée.
Le CESC a rendu un avis défavorable au projet de réforme de la Protection Sociale Généralisée (PSG). Ce matin, les représentants de la quatrième institution du Pays ont rejeté le texte. Les patrons et les syndicats, eux, ont soutenu un avis défavorable.

Comme l'indiquait Vaitea Legaic, membre de la confédération des syndicats indépendants de Polynésie et rapporteur du projet de réforme de la PSG, sur Polynésie 1ère , ce qui est reproché au gouvernement, c'est qu'il n'a pas procédé à une réforme complète de la PSG, il s'est seulement penché sur les retraites, négligeant ainsi la branche "maladie".

Le CESC a également mis en avant, selon Tahiti Infos, quelques oublis dans le projet de réforme du gouvernement. L'institution a ainsi demandé à ce que certains paramètres comme l'âge légal ou la durée des cotisations apparaissent. Le CESC a en outre demandé que la composition du Conseil d'orientation et de suivi des retraites soit définie clairement et que sa présidence soit alternée entre employeurs et salariés.
PSG, le CESC rejette le projet

Edouard Fritch recevra les organisation syndicales mardi.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live