Punaruu : 10 km sur route

sport punaauia
10 km course Punaruu
10 km sur route à la Punaruu. ©Roan POUTORU/Polynésie la 1ère

70 personnes ont pris le départ, ce dimanche 20 juin, pour la 2e course à pied de la saison : le "championnat 10 km sur route". En l'absence des champions tels que Cédric Wane et Samuel Aragaw chez les hommes ou Sophie Gardon chez les femmes, ça s'est pas mal disputé pour la victoire. 

Victorieux à la suite d’une belle performance, Sylvain Blachier ne menait pourtant pas la course des "10 km sur route", à la Punaruu, au début, ce dimanche 20 juin. Les Parazines, père et fils, ont pris la tête dès le départ. Mais avant la fin, ils se sont faits dépasser. "Ils sont partis très fort sur le premier tour, analyse Sylvain Blachier. Et puis, au troisième tour, ils ont commencé à lâcher, j'ai pu passer devant et maintenir ma course."

Parazines
Noah (à gauche) et Bruno (à droite) Parazines, fils et père, respectivement 3e et 2e du championnat 10 km sur route. ©Roan POUTORU/Polynésie la 1ère

Très heureux d’avoir mené avec son fils, Bruno Parazines concède la première place. Il est tout de même très fier de transmettre sa passion de la course à pied à son fils. "J'ai lancé un peu la course parce que j'ai le fiston qui essaie de se faire des chronos, de bien se lancer en course à pied. Moi, maintenant, je suis un vieux, je suis master, donc je n'ai plus trop rien à prouver. Mais lui, il commence en cadet, il va sur ses 17 ans et ses objectifs maintenant, c'est d'essayer de faire comme son papa, d'essayer d'aller vite, donc j'en profite justement, vu que je suis encore un peu en forme, pour essayer de pousser les courses, pour que ça le tire sur l'avant."

Avec un an de course à pied seulement, à 17 ans, Noah Parazines est déjà sur le podium. Il affiche un grand potentiel et se découvre un goût prononcé pour cette discipline. "J'aimerais beaucoup faire des grandes courses, des championnats de France, des marathons et des triathlons...ce sont des choses que j'aimerais faire au fur et à mesure," confie-t-il.

La première femme de la course est Marta Slosarska. Elle aussi avoue avoir pu gagner grâce à l’absence des championnes féminines. Pour autant, cela n’enlève rien à sa performance : "J'ai fait 15 secondes de moins que sur mon dernier 10 km, donc c'est bien.[...] Mais il y a encore du travail pour s'approcher des 40 minutes."

Cette 2e course à pied de la saison valide la reprise des courses. La prochaine, qui comptera également pour le championnat de Polynésie, aura lieu en août. Un évènement durant lequel les champions d’aujourd’hui tenteront de maintenir leur classement.