publicité

Putai Taae perdra t'il ses mandats ?

Putai Taae restera t-il maire de Papara et représentant à l'Assemblée ? Le maire de la commune et six autres prévenus étaient jugés mardi 29 avril pour prise illégale d’intérêt et recel d’abus de confiance. ils encourent notamment des peines d'inéligibilité.

Putai Taae au sortir du tribunal © G Tautu
© G Tautu Putai Taae au sortir du tribunal
  • AM. TD. GT
  • Publié le , mis à jour le
Le tribunal correctionnel jugeait ce matin les membres de l’association « Taatiraa Ia Ora Papara » dont le président d'honneur était à l'époque le maire de la commune, Putai Taae.

La justice reproche aux membres de l’association le financement de projets qui n’auraient rien à voir avec ses statuts.

Le développement des liens de solidarité est l’un des objectifs de l’association Taatiraa Ia ora Papara dont les membres sont élus municipaux.

Particularité de l’association : se voir attribuer l’intégralité de la subvention communale de 4 millions cfp au détriment de 6 autres associations. 

Le président d’honneur était le maire Putai Taae, il n’avait à proprement parler pas de réelle autorité mais c’était bien lui le patron a expliqué à la barre du tribunal John Torohia, président de l’association.

Putai Taae faisait et défaisait les projets en s’appuyant sur sa fonction de tavana.
 

Voyage à Las Vegas


Autre irrégularité évoquée : les voyages organisés aux Etats-Unis en juin et août 2016.
Le déplacement, l’hébergement et les repas des membres de l’association à Los Angeles, Las Vegas et San Diego ont été pris en charge par l’association.

Les voyages étaient destinés à mettre en place un jumelage entre le Heiva de San Diego et celui de Papara, avancent les prévenus,  toutefois le projet n’a jamais abouti.

Autre reproche formulé par les autres associations de Papara, les cinq fare Heiva vendus à une société 200 000 francs l’unité. L’argent aurait du être versé à 5 associations de quartiers de papara mais trois d’entre elles n’ont pas perçu la somme.

Maître Dominique Antz pour la défense demande la relaxe de son client considérant que le délit de prise illégale d’intérêt ne peut être retenu au regard des précautions prises par Putai Taae pour ne pas être pas poursuivi pour ces faits.

Et l’avocat d'ajouter qu’il n’y a eu aucun détournement de fonds publics mais des maladresses « qui ont été malheureusement soufflées au maire »

Le procureur a requis à l’encontre du maire de papara 18 mois de prison avec sursis, 2 millions de francs d’amende et 2 ans d’inéligibilité avec exécution provisoire avec publication de la décision de justice dans la presse.

Contre Jean Torohia président de l’association Taatira Ia Ora no Papara, le procureur a requis 18 mois de prison avec sursis, mise à l’épreuve de 3 ans, indemnisation de l’association Ia ora no Papara et des associations de quartiers, 2 ans d’inéligibilité avec exécution provisoire, 2 ans interdiction de diriger une association avec exécution provisoire.

Et concernant le trésorier de l’association Charles Villierme, il a été requis à son encontre un an de prison avec sursis, 2 ans de mise à l’épreuve, 200 000 francs d’amende et 2 ans d’interdiction d’exercer une fonction au sein d’une association.

La décision a été mise en délibéré le 7 mai 2019.
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play