Radio : la suppresion de l'AM, un problème pour les îles

médias tahiti
radio AM
©Polynésie 1ère
De nombreux habitants des archipels se sont plaints de ne plus recevoir la radio Polynésie 1ère. Depuis le 1er décembre, la diffusion en ondes moyennes a été supprimée. Une décision nationale qui affecte un bon nombre de familles, pour qui la radio est encore le seul lien avec le reste du pays.
Coupés du monde... C’est le sentiment mais aussi une réalité que vivent au quotidien la population de certaines îles, comme à Makatea. Leur radio est malheureusement muette, et la fréquence des 736 kilohertz vide… Voilà un mois que toute diffusion en AM, en modulation d’amplitude, est arrêtée sur la Polynésie française. Comme l'explique Julien Mai, maire de Makatea, les habitants craignent d’être les oubliés du service public.
Ondes moyennes : silence radio !



La météo navire en mer est toujours donnée par la radio mais les premiers concernés, ceux qui sont loin des terres, ne peuvent l’entendre… Pour les mieux équipés, à l'instar de Pierre-Yves Aubron, capitaine de voilier, le satellite ou internet remplace avantageusement la radio, mais en cas de mauvais temps, les informations météorologiques locales sont indispensables voire vitales.


La grande majorité des îles des archipels sont couvertes par la bande FM. Au total 48 émetteurs sont au service du public, mais vu l’immensité du pays, des zones restent éloignées des ondes. "Il devrait renforcer la puissance de la FM", précise Noella Tau, directrice de l'antenne Radio à Polynésie 1ère.


Cinq nouveaux émetteurs FM ont été déployés dernièrement dans les archipels pour pallier cette suppression ou renforcer la diffusion existante. Sur ces îles, les habitants peuvent capter Polynésie 1ère en passant de l’AM à la FM pour effectuer leur recherche de station.

Retrouvez le reportage complet dans nos journaux télévisés de ce mardi 03 janvier sur Polynésie 1ère