Rencontre avec Manu Arii alias Bird King

portraits tahiti
Manu Arii
©Polynésie la 1ère
Manu Arii a grandi au fenua avec son nom de scène Bird King. La tessiture de sa voix n'a laissé personne indifférent ici. Pour diverses raisons, il est parti en Métropole. Il vient de faire une première scène à Bordeaux

Quelques notes de musique qui rappellent les îles et que Manu Arii alias Bird King partage désormais sur les quais de Bordeaux. Comme 1 500 Polynésiens chaque année, il a fait le choix de quitter Tahiti. "J'ai jamais fait l'Europe du coup je n'avais que l'expérience dans la musique de Tahiti. Là, c'est l'occasion pour moi de tester ma musique à l'étranger. Déjà rien que de pouvoir chanter comme ça dans la rue et pouvoir toucher un maximum de personnes (...) Tahiti est trop petit, c'est possible mais ça n'a pas le même impact", confie le jeune artiste. 

Caché derrière sa paire de lunettes, le musicien se livre très peu. Sauf lorsqu'il s'agit de sa guitare qui le suit partout où il va. Une guitare qui vient de Moorea. C'est avec elle qu'il va jouer pour la première dans un bar. "Je suis stressé (...) J'espère que les gens vont apprécier ce que j'ai à proposer", confie Bird King qui a su conquérir le public.