Restrictions du réveillon : « On va rester sur une ambiance musicale classique » dixit les restaurateurs

tahiti
Stephane Gay pass sanitaire
Suite au renforcement des mesures dans les restaurants annoncé hier par le haut-commissaire Dominique Sorain, les secteurs concernés ont dû s'adapter. Écoutez la réaction du président des restaurants, bars et dancings.

Ce soir est le grand soir, parmi les invités de cette soirée de réveillon du Nouvel An : le pass sanitaire. Le Haut Commissaire a annoncé ce jeudi 30 décembre, qu’il sera obligatoire pour les restaurants et les bars souhaitant organiser un soirée dansante pour le réveillon de la St Sylvestre.

Pour l’heure, cette mesure ne concerne que la soirée du 31 décembre. Les restaurants qui ne proposent pas de soirée dansante ne sont pas soumis à cette contrainte. Cependant, les règles sanitaires pourraient être réétudiées pour la suite au regard de l’évolution de la circulation du virus a annoncé Dominique Sorain, le haut-commissaire de la République en Polynésie. 

Le secteur concerné s‘adapte sans cacher pour autant une certaine déception. Stéphane Gay, président du syndicat des bars et dancings de Polynésie française, était en direct en radio ce matin.

Stephane Gay : « On comprend très bien qu'il faille prendre des mesures »

Les contrôles routiers et les contrôles du respect des mesures sanitaires seront renforcés. Par ailleurs, L'utilisation de ce pass sanitaire pourrait être élargi pour lutter contre la propagation du variant Omicron. Les autorités envisagent d’appliquer le pass vaccinal, à l’instar de la Métropole. Jusqu'à aujourd'hui, les non-vaccinés pouvaient encore utiliser un test négatif au covid, chose qui ne sera plus possible avec le pass vaccinal. Le haut-commissaire Dominique Sorain parle de nécessité. 

Dominique Sorain à propos du pass vaccinal

À compter du 15 janvier, le pass sanitaire sera conditionné à la dose de rappel. Le fameux sésame ne sera donc plus valide 4 mois
après la deuxième injection du Pfizer ou la première injection en cas de contamination à la Covid. La mesure sera valable pour toutes les personnes de plus de 18 ans.

©polynesie