Rohfritsch : "Après l'autonomie interne, il vient d'inventer l'opposition interne"

gaston flosse tahiti
Assemblée de Polynésie française Teva Rohfrtisch
Teva Rohfrtisch - Assemblée de Polynésie française, 16 10 2014. ©Polynésie 1ère
Les oranges sont sous pression. Il y a avait de l’électricité dans l’air hier matin, à l’Assemblée, pendant les questions orales au gouvernement. Les divergences au sein de la majorité ont éclaté au grand jour.
L’opposition dénonce le « tirage de ficelles » qui est en train d’avoir lieu à l’Assemblée de la Polynésie française. Hier, jeudi 16 octobre, Antonio Perez a démissionné de la Commission de contrôle budgétaire et financier.
 
Mercredi, lors de la dernière séance de la CCBF, les élus de la majorité se sont clairement opposés aux nominations proposées par le gouvernement au sein de différents conseils d’administration. Cette situation est inédite depuis l’arrivée au pouvoir du Taho’era’a en mai 2013.
 
Du côté du parti orange, on relativise. Mais le gouvernement et la majorité à l’Assemblée ne sont clairement pas sur la même longueur d’ondes.
 
Ecoutez le point complet de Maruki Dury :

Enrobe APF

Assemblée de Polynésie française
Assemblée de Polynésie française ©Polynésie 1ère

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live