polynésie
info locale

Roland Oldham : "Les victimes sont découragées"

nucléaire tahiti
Roland Oldham
Roland Oldham, le président de l'association des victimes des essais nucléaires en Polynésie Moruroa e Tatou ©Polynésie 1ère
Suite aux propos du président de la CIVEN, Roland Oldham a souhaité réagir. En 2016, seuls 10 Polynésiens ont eu un gain de cause alors que près de 70 dossiers ont été déposés.
Les victimes polynésiennes des essais nucléaires sont moins indemnisées par le CIVEN parce qu’il y a moins de dossiers. C'est ce qu'expliquait au micro de notre journaliste, le nouveau président du Comité d’indemnisation des victimes des essais nucléaires, Alain Christnacht.

"Faux" répond Roland Olhdam, président de l'association Moruroa E Tatou. En 2016, seuls 10 Polynésiens ont eu un gain de cause alors que près de 70 dossiers ont été déposés. "Il y a moins d’indemnisations car la procédure est compliquée" explique Roland Oldham. Le président de Moruroa E Tatou s’est aussi et surtout inquiété du fonctionnement de la commission qui sera chargée du suivi des indemnisations. Un "CIVEN bis" a t-il estimé.

roland oldham