L'organisation du salon "Made in fenua" divise les exposants

artisanat tahiti
salon made in fenua
©Polynésie la 1ère

Le tirage au sort du nombre limité de stands et la présence conjointe d'artisans et de commerçants n'est pas du goût de tous les participants.

La 16e édition du salon Made in fenua aura lieu du 29 avril au 2 mai place To’ata. Pendant ces cinq jours, l’exposition-vente sera ouverte de 9 heures à 19 heures. 

Le but de cet événement est de mettre le savoir-faire et les matériaux locaux à l’honneur. Cet échange perdure depuis des années et fait vivre de nombreux artisans.

Les conditions sanitaires ont encore une fois chamboulé l'organisation du salon. La Chambre de Commerce et d’Industrie, des Services et Métier (CCISM) qui organise l’événement a dû revoir les conditions d’accueil et débourser pas moins de 15 millions de francs pour veiller à la sécurité sanitaire de tous. 

Ces frais supplémentaires sont répercutés sur le prix de la location des stands. Les frais d’inscription s'élèvent désormais à 120 000 francs au lieu de 100 000 francs, un tarif qui n'avait pas bougé depuis dix ans, selon le président de la CCISM.

Prêts à dormir sur le trottoir pour un stand au salon Made in Fenua
©Aiata Tarahu

« Je comprends très bien que factuellement ça leur fait une augmentation des frais d’organisation. Je pense que l’on fait payer les mauvaises personnes »

Gaëlle, exposante depuis 15 ans au salon


Le tirage au sort pour l'attribution du nombre limité de stands est lui aussi contesté par Gaëlle qui estime que ce n’est pas la bonne méthode. 

« Il n’est pas normal que ce soit les artisans qui soit sélectionnés. Il y en a qui n’ont pas les moyens, je ne comprends pas que la CCISM n’ait pas pensé par exemple à dédoubler l’événement : un pour les petites entreprises et un autre pour les créateurs ? »

18 000 visiteurs sont attendus à ce rendez-vous annuel placé sous le signe du respect des gestes barrières. 

interwiew de Gäelle, exposante.