Sauvetage en mer : quand l’imprudence coute cher

sécurité tahiti
Sauvetage en mer : quand l’imprudence coute cher
Sauvetage en mer : quand l’imprudence coute cher ©Polynesie1ere
Un important dispositif de secours aérien et maritime a permis le week end dernier de retrouver sains et saufs trois pêcheurs perdus en mer au large de Bora Bora aux Iles Sous Le Vent. 
La petite embarcation, un « poti marara », est tombée en panne d’essence et a dérivé pendant 48 heures sur une distance d’environ 40 kilomètres avant d’être repérée par un Gardian de l’armée et secourue par un hélicoptère et plusieurs bateaux. Le propriétaire du navire avait pris la mer malgré de mauvaises conditions météo. Il  ne disposait à bord ni de radio VHF ni de fusées de détresse. Il est poursuivi pour mise en danger de la vie d’autrui. Bien que très onéreux, les frais de recherche et de sauvetage en mer sont pris en charge par la collectivité. En 2013, le centre de coordination des recherches en mer (MRCC) a mené 174 missions de recherches et de sauvetages et a effectué 69 remorquages ou déséchouements.

Brigitte Olivier /Jérôme Lee.
Sauvetage en mer : quand l’imprudence coute cher

 

Liens utiles :
Fédération de sauvetage en mer de Tahiti : https://www.facebook.com/FEPSM

Le centre de recherche et de sauvetage en mer - le MRCC : 
☎ :16 (numéro d'alerte)
☎ :(689) 40 54. 16.16  Fax : (689) 40 42.39.15
@  : mrccpapeete@mail.pf

Annuaire du MRCC : cliquez ici
Les Outre-mer en continu
Accéder au live