Le self défense se féminise

sport tahiti
self defense
©Polynésie la 1ère
Ce samedi 23 novembre, à Vairai, il y avait du monde pour les cours d'auto-défense. Les femmes souhaitent de plus en plus apprendre des techniques simples pour se défendre. Le sentiment d'insécurité participe à l'essor de cette discipline.
Depuis quelques années, les cours d'auto défense se féminisent grâce à des initiatives privées. Le but : acquérir des techniques de bases pour se défendre, tout en faisant une activité sportive. Plus qu'un effet de mode, le self-défense au féminin semble répondre à une réelle quête de confiance et de sécurité. La preuve : ce samedi, à Vairai, elles étaient 150 à participer aux ateliers d'initiations.  

Parmi les instructeurs, une majorité d'hommes mais aussi une femme, Mere Fevre. "Il faut que les hommes se sentent concernés par cette lutte là", explique Mere Fevre, organisatrice de l'évènement. Les participantes ont elles déjà eu besoin de se défendre un jour ? "J'aurai besoin un jour, j'en suis sûre", confie l'une des participantes, Mereana. 
 
Le self défense se féminise
​​​​​​​