publicité

Un sit-in contre le parc à poisson de Papeete

Ils étaient une petite cinquantaine, ce samedi 24 novembre, à participer au sit-in contre le parc à poisson du front de mer de Papeete. Le collectif d'association souhaite être enfin entendu du Port autonome qui reste sourd à ses demandes de rendez-vous.
 

© Polynésie la 1ère
© Polynésie la 1ère
  • Polynésie la 1ère, Miri Tumatariri
  • Publié le , mis à jour le
En 2015, l'aménagement de la marina prévoyait la création d'un parc à poissons de 250 mètres de long sur quatre de large et trois de profondeur. Pour l'instant, il est cinq fois moins grand. Fin octobre dernier, une dizaine de poissons y sont morts probablement par pollution.

Ce samedi matin, ils étaient environ une cinquantaine de militants à manifester pour dénoncer les conditions de détention des poissons retenus dans le parc de la marina de Papeete. Le collectif d'association, à l'origine de l'action, souhaite être enfin entendu du Port autonome qui reste sourd à ses demandes de rendez-vous. "Le fait qu'on soit pas entendu par les pouvoirs publics, c'est l'agacement (...) Jusqu'à aujourd'hui, c'est portes closes, on a pas trop envie de nous recevoir", confie l'un des manifestants.
 

Témoignages


Ce collectif regroupe la Fédération des associations de protection de la nature, les associations de protection des océans et les associations de protection des animaux. Moana Van Der Maesen, le président de l'association Nana Sac Plastique et vice-président de la Fédération des associations de protection de l'environnement est l'invité du journal télévisé de ce samedi 24 novembre.
 
un sit in contre le parc à poissons
Moana Van Der Maesen, président du collectif “Nana sacs plastique”

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play