Stocks alimentaires : le retour à la raison ?

coronavirus tahiti
Importateur
Pas de risque de pénurie alimentaire en Polynésie ©PS
Après le petit vent de panique qui a soufflé sur les supermarchés polynésiens, la semaine dernière, suite à l'apparition du premier cas de coronavirus en Polynésie, les importateurs appellent au calme : il n'existe pour l'heure aucun risque de pénurie.
Après quelques jours de panique, les pâtes sont de retour dans les rayons des supermarchés polynésiens. La Polynésie n'a pour l'heure pas de risque de pénurie alimentaire, et le message semble être passé parmi les consommateurs qui réagissent raisonnablement dans l'ensemble.

"C'est vrai, on a commencé à faire un peu de stock, mais pas exagérément'" explique un homme à la caisse d'une grande surface pour qui "il ne faut pas paniquer".

"On n'a pas besoin de stocker", affirme une autre consommatrice, agricultrice, et qui est venue se fournir en produits de première nécessité au supermarché.

En raison d'un petit vent de panique, suite à l'apparition du premier cas de coronavirus, mercredi dernier, certains rayons s'étaient brutalement vidés, dont ceux des PPN.

Il y a bien rupture de stock sur certains produits mais le ravitaillement est sur le quai, en attente d'être déchargé. "Il faut rester calme, et attendre" explique l'employée d'un importateur, local, Mélinda Mahuata.

En Polynésie, l'approvisionnement est assuré par bateaux ( 3 par quinzaine, venus de France, de Nouvelle-Zélande et des Etats-Unis)
et par les avions qui acheminent le frais (plusieurs avions par semaine, habituellement deux de France, un des Etats Unis, un de Nouvelle Zélande qui apportent le frais), bien qu'avec le coronavirus ces liaisons se fassent de plus en plus rares (Air France vient d'annoncer la suspension de ses vols entre Paris et Papeete du 28 mars au 3 mai 2020.)

Le reportage de Natacha Szilagyi et Patita Savea.
 
stock alimentaire, le retour à la raison ?
Les Outre-mer en continu
Accéder au live