Suppression du master maths, la détresse des étudiants

éducation tahiti
suppression master math
©polynésie.la1ère

Contrairement à ce qui était prévu, à la rentrée prochaine, l’université de la Polynésie française n’ouvrira pas de master mathématique. Un coup de massue pour ces étudiants qui se destinent au professorat.

 

Fin de parcours

Les étudiants en licence de mathématiques sont inquiets pour leur avenir. Alors qu’ils se destinaient à une carrière de professeur dans cette filière ils viennent d’apprendre que le master math n’ouvrira pas l’année prochaine. Il manque des postes de professeurs.

L’exil ou la bifurcation

Seule solution poursuivre leurs études en métropole. Une possibilité qui ne satisfait pas beaucoup d’entre eux.

Même si y’a des aides […] c’est pas forcement suffisant pour payer notre voyage en France.

Keanu, étudiant en licence de mathématiques

Autre soucis pour ceux qui partiront : à leur retour ils ne seront pas prioritaires pour avoir des postes en Polynésie.

Pour certains étudiants c’est un cul de sac qui se profile devant eux. S’ils veulent rester au fenua il ne leur reste plus qu’à changer de filière. Un crève-cœur quand on s’est investi depuis des années pour un projet professionnel précis.

On a travaillé pour ça et c’est dur de changer alors que c’est ce qu’on veut faire.

Hinanui, étudiante en licence de mathématiques

Le syndicat « avenir étudiants » propose d’ouvrir un master scientifique général pour permettre aux élèves de rester au fenua. Les étudiants espèrent encore trouver une solution avec l’université et le vice-rectorat.

Retrouvez les explications d'Axelle Mésinèle :

suppression du master math

Ecoutez la réaction du président de l'UPF, Patrick Capolsini :

 

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live