publicité

Surpopulation des prisons d'Outre-mer

Selon les statistiques mensuelles des prisonniers français recensés par le ministère de la Justice, le mois de juillet a enregistré le plus grand nombre de détenus. Mais en Outre-mer, c’est sur l’ensemble de l’année que les prisons ont été surpeuplées.

Prison de Nuutania à Tahiti © Polynésie 1ère
© Polynésie 1ère Prison de Nuutania à Tahiti
  • polynesie1ere.fr
  • Publié le , mis à jour le
Les prisons et les maisons d’arrêt pour mineurs en Outre-mer affichent complet. Et, la Polynésie française n’échappe pas au phénomène. Les dernières statistiques mensuelles des prisonniers français recensés par le ministère de la Justice ont été dévoilées ce mardi 23 décembre. Au 1er décembre 2014, elles comptabilisent 5 080 personnes écrouées en Outre-mer.

Même si La Réunion et Saint-Pierre et Miquelon sont relativement épargnés par la surpopulation, pour toutes les autres régions d’Outre-mer, la situation ne s’améliore pas.

Écoutez François Bès, coordinateur régional pour l’outre-mer à l’observatoire des prisons, interrogé par Fabienne Acosta

(F) FRANCOIS BES - SITUATION PRISONS OM

 
Depuis 2004, la surpopulation carcérale dans les prisons ultramarines ne cesse d’augmenter. Un problème lié principalement à la vétusté des locaux et l’éloignement géographique avec les pouvoirs publics. C’est en tout cas le constat formulé par l’Observatoire des prisons, inquiet notamment pour la Polynésie française où se trouve la prison la plus encombrée de France avec 322% de taux d'occupation.

Écoutez le reportage de notre correspondante Fabienne Acosta :

(F) SURPOPULATION CARCERALE PACIFIQUE


Une nouvelle prison est en construction à Papeari, l’ouverture est prévue pour début 2017. 200 fonctionnaires pénitentiaires devraient être recrutés. L’inscription au concours de surveillant est ouvert jusqu’au 5 janvier 2015.
 

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play