Tabac : prévenir et sensibiliser contre la BPCO

santé tahiti
maladie des fumeurs : BPCO
©Polynésie 1ère
Le mois sans tabac a commencé, ce mercredi 15 novembre, à la mairie de Papeete avec la journée de dépistage de la BPCO, la bronchopneumopathie chronique obstructive. Une maladie qui touche de plus en plus de Polynésiens, et, en particulier, de Polynésiennes.

Entre 10% et 13% des Polynésiens sont touchés par la BPCO, mais les chiffres peuvent être bien plus élevés car beaucoup ne savent pas qu'ils sont atteints par cette maladie. Selon le pneumologue Pablo Ferrer, les femmes en Polynésie sont les plus touchées et commencent à fumer de plus en plus jeunes.

Interview


"Les symptômes sont souvent négligés, la prévention est donc importante car elle permet de sensibiliser la population", explique Pablo Ferrer, pneumologue. La bronchopneumopathie chronique obstructive est une maladie provoquée par le tabac et malheureusement irréversible. "Mais elle peut s'estomper si on arrête de fumer ", rassure le spécialiste. 


Dans le cadre du mois sans tabac, à la mairie de Papeete, une journée de dépistage de la BPCO a été organisée, mercredi 15 novembre, et invite les personnes à faire un test.

Robert, ancien fumeur, s'est prêté au jeu et a soufflé dans une machine pour voir ce qu'il restait dans son organisme de ses antécédents de fumeur. Et, malheureusement, il garde des traces du tabac. "C'est inquiétant", confie-t-il.


"Il ne faut surtout pas commencer à fumer", alerte de son côté Jean-Pierre Palvadeau, atteint de la BPCO. L'homme a commencé à fumer à l'âge de 14 ans jusqu'à ses 60 ans.


Président de l'association des insuffisants respiratoires de Polynésie française, Jean-Pierre admet que cette maladie a changé sa vie. "On vit tous les jours avec l'oxygène, il y a des choses qu'on ne peut plus faire".


Dans le cadre du mois sans tabac, une marche avec les insuffisants respiratoires est organisée samedi 18 novembre dans la vallée de la Faataua, à partir de 9h00.

Par ailleurs, l’invité café, jeudi 16 novembre, sera le docteur Pablo Ferrer. Il viendra parler de la journée mondiale de lutte contre la broncho-pneumopathie chronique obstructive ou BPCO.



Les Outre-mer en continu
Accéder au live