Taravao : le projet de porcherie, autorisé par la Diren, inquiète les habitants

environnement tahiti
Taravao : le projet de porcherie inquiète les habitants
©Polynésie la 1ère

Le projet de porcherie de Taravao avance. La DIREN a donné l'agrément d'installation classée (ICPE). Un arrêté a été publié au journal officiel en mai. Pour les habitants de Taravao et les autorités locales, l’inquiétude grandit : leurs doléances n’auraient pas été prises en compte.

 

Profiter de l’air frais sur sa terrasse. Martino en a fait une habitude depuis 2 ans. La porcherie, il en avait juste entendu parler. Mais il était loin d’imaginer qu’elle pourrait prendre place juste en face de chez lui. «Les odeurs. Parce qu'il y a souvent du vent qui vient de l’autre côté, de Toahotu, qui souffle vers ma maison. Donc le jour où ils vont faire leur porcherie je pense que je vais tout ramasser », se désole Martino Tuheiva, habitant de Taravao.

Taravao : le projet de porcherie, autorisé par la Diren, inquiète les habitants
Martino sur sa terrasse. ©Polynésie la 1ère

 

Pour récupérer les déjections des porcs, une cuve de 900 m3 est prévue. Et son épandage se ferait sur 60 hectares. Mais selon Martine LANDé, la présidente de l'association « Paruru te arutaimareva », un collectif contre l’élevage industriel et pour le développement durable de Taiarapu, "ils vont saturer les sols avec le lisier. A la moindre pluie, ben tout ça va dégouliner dans la rivière. Et tout ça va dégouliner à Mitirapa et le lagon de Toahotu », dit-elle.

Taravao : le projet de porcherie inquiète les habitants
©Polynésie la 1ère

 

Et justement à Toahotu, 90% des plages sont publiques. De Mitirapa jusqu’à la pointe Riri.

Léonard Pia, membre de l’association « Paruru te arutaimareva », craint le pire. "Ils nous expliquent scientifiquement l’avantage. Et il n'y a pas de destruction dans la nature. C’est faux. Il faut regarder dans le monde. Par exemple en Bretagne. Ils nous ont expliqué aussi en ce temps-là qu'il n'y a pas de conséquence à ce niveau-là. Et aujourd’hui la Bretagne est complètement abîmée."

Taravao : le projet de porcherie, autorisé par la Diren, inquiète les habitants
Des habitants craignent de voir leur littoral pollué par le lisier de porc. ©Polynésie la 1ère

 

En décembre 2019, les communes de Taiarapu ont rendu un avis défavorable sur le projet de porcherie. Mais depuis le mois dernier, l’accord de la DIREN fait des remous.

Pour Anthony JAMET, maire de Taiarapu-Est, "le schéma général d’aménagement de l’espace est initié par le Pays. Avec effectivement des avis de proximité, comme les maires. Mais je pense que c’est un exemple. Je pense qu'il faudra réfléchir aussi pour que les avis du maire puissent être retenus aussi dans la prise de décision". Et le maire de Taiarapu Ouest, Tetuanui HAMBLIN, de poursuivre qu'"on est en train de préparer un courrier pour faire envoyer. Pour contrer cette autorisation qui a été donnée, donc au projeteur quoi".

Cette autorisation a déjà été contestée par un riverain. La DIREN informe qu’un contentieux est en cours et ne souhaite pas s’exprimer durant la procédure.

Regardez le reportage de Kaline Lienard :