Taravao : une marche pour soutenir les agents communaux ex-grévistes

social taravao
marche soutien ex-grévistes
©Polynésie la 1ère
Ils marchent pour travailler plus. Depuis ce matin, une centaine de personnes, dont des agents communaux en grève depuis des mois qui réclamaient de travailler plus pour être payés plus, marchent dans Taravao afin de faire entendre leurs voix. Leur grève a été déclarée illégale cette semaine.

Une centaine de personnes marchent pour soutenir les agents communaux de la commune de Taiarapu Est qui ont fait grève pendant 3 mois avant qu’un huissier ne leur signale mardi que le mouvement initié par la COSAC était illégal. Parmi les manifestants des familles, des agents.

 

A l’origine, des cantinières, agents de surveillance, qui demandent l’augmentation de leur temps de travail. Certains travaillent 40 heures par mois pour un salaire de 35 000 cfp. Pas suffisant pour vivre. Le mois dernier, Vehiatua Hervéguen, représentant COSAC à Taiarapu Est, proposait "pour le personnel à 40 h, qu'il passe à 85 h/mois, soit du mi-temps pour qu'il soit intégralement inscrit au régime des salariés de la CPS. A 40 h, ils sont au RST !"

 

Pour Vehiatua Hervéguen, "cette marche ne vient pas du syndicat ni d'un parti politique. C'est une démarche citoyenne. L'idée est venue de plusieurs personnes qui ne pouvaient venir nous soutenir durant la semaine", a-t-il déclaré hier.