Te Ora Hau se réunit pour parler des nuisances sonores

société tahiti
AG de l'association Te Ora Hau
©Polynésie la 1ère / Jacques Damour

Ce samedi 29 mai, l'assemblée générale de l'association qui lutte contre la pollution sonore, Te Ora Hau, a eu lieu au petit amphithéâtre de la Maison de la Culture. Le président Roland Garrigou s'est adressé notamment aux maires et a également rappelé que le code pénal prévoit des amendes

Le principal point à l'ordre du jour : la volonté de l'association d'obtenir que les pouvoirs publics prennent enfin leurs responsabilités face à ce fléau qui menace la paix sociale et la santé de nombreuses victimes des nuisances sonores. 

Le président Roland Garrigou s'est adressé en particulier aux maires afin qu'ils prennent les dispositions nécessaires pour que le code de l'Environnement, et souvent leurs arrêtés municipaux soient respectés. "Il y a une grosse évolution chez les maires", a constaté le président de l'association à la sortie de cette assemblée générale. 

Il a également rappelé que le code pénal prévoit des amendes de plus en plus lourdes pour les récidivistes, et même des saisies de matériels, et qu'il appartient aux représentants de la loi, dont les maires qui sont "officiers de police judiciaire", d'appliquer ou de faire appliquer ces sanctions sous peine, comme l'a rappelé la récente circulaire du Garde des Sceaux, de tomber sous le coup de "l'article 40".