Toxique : les remous politiques après les retombées atomiques

politique tahiti
Toxique : les retombées politiques après les retombées nucléaires
Gaston Flosse a quitté rapidement et en plein direct le plateau de l'édition spéciale consacrée à la question du nucléaire. ©Polynésie 1ere

Décidément, la question du nucléaire dérange. La semaine dernière, la sortie du livre "Toxique" a secoué le monde politique. En particulier les leaders locaux. D'Oscar Temaru à Gaston Flosse, en passant par Edouard Fritch. Chacun à sa manière est "touché" par les retombées du livre "toxique".

Le livre "Toxique" paru le le 10 mars dernier n'en finit pas de faire des remous. Surtout en Polynésie. Après avoir révélé que le tir nucléaire aérien Centaure de juillet 1974 avait dévié de sa trajectoire et que le nuage atomique avait atteint l'île de Tahiti et potentiellement contaminé plus de 100 000 habitants, le livre s'invite chaque jour sur la scène politique locale.

Après Gaston Flosse, ou Oscar Temaru vendredi dernier, au tour d'Edouard Fritch d'aborder la question du nucléaire. Dans son discours ouvrant la session extraordinaire de l'Assemblée, il n'a pas manqué de lancer des piques à l'adresse de quelques adversaires politiques. "L’ouvrage met en exergue un « cluster » de cancers au Gambier, mais tout le monde sait dans cette assemblée que le nuage radioactif a touché Rikitea dès le premier tir en 1966, précipitant le départ des autorités nationales et locales qui étaient présentes sur l’île, dont le général Billotte, qui était ministre de l’Outremer, et un certain Gaston Flosse." a déclaré ce matin Edouard Fritch. 

Lequel a ajouté que "L’Etat a un devoir de vérité et de justice vis à vis des Polynésiens" Une réplique aux militants anti-nucléaires. Selon ces derniers, Edouard Fritch a reçu un rapport en 2020 sur les conséquences des essais, un rapport supposé tenu secret. Faux a-t-il répondu :
 

 

Toxique : les retombées politiques après les retombées nucléaires
Le président Fritch, ce matin, à l'ouverture de la session extraordinaire de l'Assemblée. ©Assemblée de Polynésie

Un président du Pays qui hier soir, avait préféré décliner l'invitation de venir sur notre plateau pour débattre de la question explosive du nucléaire. De même qu' Oscar Temaru, le leader indépendantiste, pour qui ce thème est l'un de ses chevaux de bataille, n'avait pas accepté lui aussi l'invitation.  

Hier soir, seul Gaston Flosse n'y a fait qu'une brève apparition, dénonçant entre autres l'absence du représentant de l'Etat, et surtout du leader indépendantiste. Après quoi, au bout de 3 minutes de débat, il s'est levé et a quitté le plateau en direct ! 

Toxique : les retombées politiques après les retombées nucléaires
Gaston Flosse n'est pas resté longtemps sur notre plateau. ©Polynésie 1ere

 

Le président Fritch a demandé un Grenelle du nucléaire et une union sacrée de tous les partis. Le Groupe Tavini à l'Assemblée est d'accord pour  travailler avec tous les élus de Tarahoi. Dans une proposition adressée au président de l'Assemblée Gaston Tong Sang, le Tavini demande la création d'une commission d'enquête. 

 

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live